La nuit du chasseur

Auteur : R.A. Salvatore

Saga : Les Royaumes oubliés : Codex des compagnons

Numéro de tome : 1

Genre : Fantasy

Maison d’édition : Milady

Nombre de pages : 448

Obtenu le : 28 Juin 2016

Lu le : 12 Février 2018

Dans le cadre de lire du Drizzt pour son anniversaire

 

En un mot :

  • J’ai encore pris une saga à l’envers
  • Donc j’ai un peu galéré au début
  • Mais vite je me suis remise sur les rails

maxresdefaultRésumé : Au côté de ses vieux amis enfin retrouvés, Drizzt Do’Urden retourne à Gontelgrime pour sauver l’âme du fidèle garde du corps de Bruenor devenu vampire. Un périple à haut risque : outre les dangers de l’Outreterre et des morts-vivants qui y rôdent, les Compagnons du Hall vont au-devant d’une troupe de drows prêts à tout pour occire le renégat Drizzt Do’Urden. Dame Lolth n’a pas dit son dernier mot…

 

Le plaisir de retrouver les Compagnons après la longue pause de la Reine Araignée

 

Après avoir passé six tomes avec juste des drows qui se trahissent à qui mieux mieux, il faut dire que j’étais plus qu’emballée de reprendre les aventures de Drizzt. J’ai choisi la saga des compagnons parce que j’ai tiré au sort, soyons honnêtes sinon j’aurai dû lire pour tout respecter la saga des Mercenaires, ce qui ne m’aurait pas déplu. Il faut le dire. L’avantage des aventures des Royaumes oubliés, c’est que l’auteur s’attend à ce qu’on ne soit pas trop rigoureux dans notre lecture donc il nous met des rappels là où il faut, et comme il faut pour qu’on puisse raccrocher les wagons tranquillement, sans trop se poser de question.

 

J’ai donc découvert que Bruenor, Cattie Brie, Régis et Wulfgar ont été ressuscités par la déesse Maliki afin de contrer Lolth qui comme toujours a voulu mettre le bordel. Bruenor découvre que son tombeau a été dévasté, sa mine envahie et que son pote de toujours a été transformé en vampire. Drizzt a découvert de son côté qu’Enteri, son meilleur ennemi de toujours, est dans une position délicate. Il n’en fallait pas plus pour déclencher une quête et j’avoue que j’ai fait mon sac à dos en sifflotant parce que la dynamique du groupe a mis moins de dix pages avant de se remettre à la normale.

 

 

Bordel, les introductions de Drizzt me manquaient !!!!

 

Alors on repart dans du schéma narratif classique. Drizzt nous écrit son résumé de chapitre en début de pages avec une petite réflexion personnelle qu’on doit garder dans un coin de notre tête pour quand on lit cette partie là. Et c’est tout ce qu’on lui demandait, le talent de l’écriture, l’aventure, les copains qui vont tuer des monstres en sifflotant. A ce premier tome, on n’a pas encore vraiment tous les enjeux de l’intrigue qui viendront après, je le pense bien. Tout ce qu’on sait, c’est que Lolth a encore la dent dure sur Drizzt et qu’elle est bien déterminée à le faire souffrir. Va-t-elle réussir ? Curieusement, j’ai un doute, connaissant la volonté du groupe, mais pourquoi pas si cela me donne 3 tomes confortables à lire.

 

En bref,  J’ai pris beaucoup de plaisir à entamer cette trilogie, parce que j’ai retrouvé des personnages que j’aime beaucoup. C’est très bien écrit, on sent que l’auteur maîtrise son univers. Après, va-t-il avoir des surprises. Sûrement, mais même sans je dois dire que je me régale. Chaque tome est une source de plaisir en mode cocooning dans le salon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :