La planète folle

Auteur : PJ Hérault

Saga : Cal de Ter

Numéro de tome : 3

Tome 1 : Le rescapé de la terre

Tome 2 : Les bâtisseurs du monde

Genre : Science-Fiction

Maison d’édition : Bragelonne

Obtenu le 9 Décembre 2016

Lu le 20 Mars 2018

Dans le cadre de la Grosse Opé

 

En un mot :

  • Cette saga m’épatera toujours
  • J’ai vraiment hâte de connaître la prochaine étape
  • Et comme toujours, j’ai l’impression de lire un Age of Empire

 

avt_paul-jean-herault_4125

 

Résumé : Venue du fond de l’espace, une planète folle vagabonde fonce sur Vaha. Une fois de plus, Cal de Ter doit intervenir pour éviter à sa planète bien-aimée d’être anéantie. Après une réticence croissante, il poursuit également son rôle de démiurge secret de la civilisation vahussie

 

 

Comme toujours, Cal sert de main invisible pour la planète Vaha

 

J’avoue que cette saga fait énormément réfléchir sur le développement historique de la Terre. A chaque fois que les civilisations de cette planète font un bon en avant, c’est dû à l’inspiration que donne Cal de Ter aux habitants de cette planète. D’où la question à un milliard de dollars : et pour la Terre, cela s’est passé comment ? Et oui, et je pense que l’auteur s’est bien marré en écrivant cette saga parce qu’il a dû se douter que nous nous poserions cette question totalement triviale. Qu’est ce qui fait qu’une civilisation fait un bon en avant ? Alors, bien entendu, ici, c’est une planète folle qui menace de percuter Vaha. Mais Cal ne peut s’empêcher d’intervenir dans une société secrète qu’il a lui même créé. De plus, il intervient constamment dans le destin de ses descendants, ce qui nous rappelle aussi l’essor de certaines familles, parties de rien, qui ont réussi par une espèce de coup du sort

C’est donc un vrai régal de voir la nouvelle évolution de cette société, de la voir qui plus est avec un certain recul. Cette oeuvre devrait être étudiée en civilisation comparée (non je ne plaisante pas) car on se prend à analyser le chemin que prend une civilisation et aussi comment réagissent les autres civilisations à sa proximité.

 

Cal ne sent plus seul grâce à Giuse

 

L’autre évènement mémorable de ce tome, c’est que Cal retrouve son ancien ami, celui qui l’a mis dans cette cellule de survie à la destruction de la Terre. Giuse. Et pour Cal, cela veut tout dire parce qu’il n’est plus seul. En effet, le principal problème de Cal, c’est qu’il est le seul rescapé de la Terre et le fait de savoir qu’il n’est plus le seul rescapé, cela insuffle un nouvel élan à Cal. On sent l’esprit scientifique à l’oeuvre et en ébullition.

En bref, encore un tome exaltant, qui vous accroche et qui ne vieillit pas. J’ai vraiment hâte de voir comment Cal et Giuse vont évoluer d’une part mais aussi comment Vaha va évoluer car on se rend bien compte qu’il y a encore une technologie extra-terrestre que l’on ne maîtrise pas, ce qui voudrait dire qu’un architecte dirige l’architecte….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :