Calices

Auteur : Victoriane Vadi

Genre : Fantastique

Maison d’édition : M&M Bookmark

Sortie : le 16 Mars 2018

Nombre de pages : 207 pages

Obtenu le : 28 Mars 2018

Lu le : 3 Avril 2018

Dans le cadre de mon partenariat avec la maison d’édition via Netgalley

 

En un mot :

  • Une petite ressemblance physique avec Lestat de Lioncourt
  • Plus érotique que Fantastique
  • J’aurai aimé plus d’univers

avt_victoriane-vadi_2183Résumé : L’hiver éternel a succédé à l’âge lumineux des hommes. Dans leurs forteresses de ruines, les humains mourant de froid ont dû remettre leurs vies entre les mains de leurs antiques ennemis, les vampires, faisant d’eux les gardiens et leurs protecteurs de l’humanité vacillante. Alcuin, né à l’âge d’or de cette alliance, a grandi dans la servitude et s’apprête à devenir le calice du Seigneur SAng-Verse auquel il est offert en gage de paix, à la manière d’un présent politique. Mais la cour de son nouveau maître est le lieu de complots effrayants et d’amours singulières, et parmi les ombres glacées de la Citadelle, s’avance le spectre d’une vieille guerre.

 

Et bien il me manquait un truc

J’avoue que j’ai pris ce roman en service presse sans avoir vraiment étudié la question. Vu la maison d’édition, je me disais que j’allais sûrement tomber sur de l’érotisme MM, ce qui ne me dérange pas mais c’est vrai que je n’en lis pas beaucoup. Et puis j’ai très envie de relire ma saga des vampires d’Anne Rice qui est pour moi la référence vampirique moderne. Donc oui, il y avait du lourd à relever. Le point positif majeur de cette histoire, c’est qu’en gros, on est dans une espèce d’ère glaciaire ce qui fait que les vampires retournent allègrement au sommet de la chaîne alimentaire, ce qui nous permet de développer ce système d’esclave humain qui va servir d’objet sexuel aux vampires, toussa toussa

Soit. Mais du coup, je trouvais l’idée tellement bien trouvée, et tellement bien tournée par l’auteure que je trouve dommage qu’elle n’ai pas pu développer cette histoire là parce qu’on aurait eu un roman mémorable. Or, ici, nous avons plutôt un roman de détente ce qui n’est pas un mal mais j’avoue que du coup, je reste sur ma fin. Victoria Vadi, n’ayez pas peur d’approfondir vos théories vampiriques pour vos prochains romans, un peu plus de pages sur la question aurait été parfait

 

Une réflexion sur l’érotisme et la soumission

 

Maintenant, la partie où je suis sensée vous faire la blasée et la réfractaire à la romance. Sauf que là, il n’y a pas de romance réelle, il y a une histoire de soumission, de dominance et s’il y a bien un trio d’amants, cela ne pose pas de soucis. On ne se prend pas la tête à ce sujet puisque le but de ce roman est justement l’initiation sexuelle de ce calice. Et bien c’est extrêmement bien abordé. On apprend des tonnes de choses (autres que sur la magie des petites boules, je vous rassure) mais surtout sur les rapports de confiance entre dominants et dominés s’il ne faut en citer qu’un d’exemple

En bref, une belle écriture qui aurait mérité un peu plus de développement. Ce ne sera pas le roman du siècle pour moi, bien au contraire mais il m’a divertie et je n’ai même pas trop levé les yeux au ciel. Par contre, je surveillerai bien l’évolution de l’auteure dans d’autres histoires parce qu’elle de très bonnes idées qui mériteraient pour le coup un peu plus de publications.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :