Le Chrysanthème Noir

Auteur : Feldrik Rivat

Saga : La 25ème Heure

Numéro de tome : 2

Tome 1 : La 25 ème heure

Genre : Fantastique

Maison d’édition : L’homme sans nom

Nombre de pages : 404

Obtenu le : 19 Septembre 2017

Lu le : 28 Mars 2018

Dans le cadre de finir une chouette duologie

En un mot :

  • Une intrigue un peu fouillie
  • Des aventures à tout va
  • Une ambiance que j’aime beaucoup

31arhhm3rcl-_ux250_Résumé : Paris, ville lumière, goûte en cette fin de XIXe siècle à la modernité. Réseaux à air comprimé, lignes téléphoniques, service de poste pneumatique : la capitale envisage d’aller plus loin encore et d’électrifier ses éclairages publics, de construire sa première ligne de métro, et… de révolutionner votre manière de concevoir la vie et la mort. Enfin, le projet ne faisait pas partie des cartons du président Sadi Carnot. Mais l’éclosion d’une drôle de fleur, au sortir de cet hiver de 1889, pourrait bien venir bouleverser la vie des Parisiens… Le Chrysanthème Noir. Après avoir fleuri dans les cimetières de la ville, il frappe de son logotype le nom d’une société qui offre aux gens de biens et créateurs de ce monde un bien curieux marché… Espionnages, chantages et tractations occultes viennent se mêler au sein d’une histoire au suspense insoutenable, posant ici les bases d’une uchronie.

 

La deuxième partie d’une enquête qui m’aura bien fait chauffer la cervelle

Nous suivons maintenant nos deux héros qui ont été séparé par les aléas de la première enquête. L’un est considéré comme mort dans une explosion et l’autre est enfermé à l’asile. On le retrouve d’ailleurs en train de se marier à une psychiatre de son hôpital, au milieu de malades mentaux, il n’a pas l’air clair non plus et tout le monde trouve cela normal. Il m’a fallu d’ailleurs quelques chapitres explicatifs pour comprendre tous les tenants et les aboutissants de ce premier chapitre.

L’auteur a donc décidé de nous embrouiller et de nous confondre et je dois dire que non seulement il a réussi mais en plus il a fait cela très bien. Au fur et à mesure, on raccroche tous les wagons, on ajoute d’autres mystères et on a évidemment les neurones qui surchauffent mais je vous rassure, c’est pour la bonne cause car on se pose sans arrêt la question à dix mille millions de dollars : mais qui est le méchant de l’histoire.

 

Un récit qui mêle fantastique et un peu de burlesque

Il y a une ambiance vraiment spéciale dans ce roman. C’est indéfinissable mais cela me rappelle un peu quand on regardait les photographies des foires aux monstres et des cirques vraiment bizarres. C’est ce que je ressens dans ce livre : on s’y sent bien, on y est intrigués parce que l’histoire est vraiment poussée mais on ne peut s’empêcher de penser qu’il y a quelque chose de pas naturel là dedans.

En bref, que vous dire ? Je ne suis pas certaine de retenir entièrement l’histoire dans quelques mois. Mais l’impression restera, cela j’en suis sûre. Et je pense que cela fait partie quelque part de la magie de cette duologie. Vous dire que cela m’a plu ? Oui carrément ! Vous le recommander ? Aussi parce que ce roman est à lui seul une expérience à faire une fois au moins. J’attends de voir la suite des écrits de l’auteur, pour voir s’il va continuer dans cette veine ou carrément virer sa cutille. Ca va être très intéressant, je le sens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :