Le Guide du Voyageur Intergalactique

Auteur : Douglas Adams

Saga : H2G2

Numéro de tome : 1

Genre : Science Fiction

Maison d’édition : Folio SF

Nombre de pages : 273

Obtenu le : 20 Octobre 2012

Lu le : 22 Mars 2013

Dans le but de découvrir une saga culte

 

En un mot :

  • Pour moi une révélation
  • Un énorme coup de coeur

220px-douglas_adams_portrait_croppedRésumé : Comment garder tout son flegme quand on apprend dans la même journée : que sa maison va être abattue dans la minute pour laisser place à une déviation d’autoroute ; que la Terre va être détruite d’ici deux minutes, se trouvant, coïncidence malheureuse, sur le tracé d’une future voie express intergalactique ; que son meilleur ami, certes délicieusement décalé, est en fait un astrostoppeur natif de Bételgeuse, et s’apprête à vous entraîner aux confins de la galaxie ? Pas de panique ! Car Arthur Dent, un Anglais extraordinairement moyen, pourra compter sur le fabuleux Guide du voyageur galactique pour l’accompagner dans ses extraordinaires dérapages spatiaux moyennement contrôlés.

 

Un excellent voyage au coeur de l’absurde

 

S’il y a une chose que j’aime depuis que je suis toute petite, c’est l’humour anglais. C’est l’absurde. Je me souviens au lycée, nous lisions Les Fleurs bleues de Raymond Quesnau (et non cela n’a quasiment rien à voir avec H2G2, je vous raconte juste ma vie), et j’étais la seule de la classe à me marrer comme une baleine au fil des pages. Bah oui. Mais l’absurde, cela me fait hurler de rire. Les Monthy Python, je ne m’en lasse pas. Et H2G2, et bien non plus.

Il y a des symptômes très révélateurs d’ailleurs. A la question du sens de la vie, ma réponse automatique est 42. J’imite très bien le cheval avec des noix de coco. Je fais régulièrement un Niiiiiiii où que je sois, je fais des jeux de mots pour faire rire mon assemblée et je prends mon air un peu blasé et halluciné devant toute situation cocasse.

Comme notre héros d’ailleurs : Arthur. Arthur, j’aurai pu être copine avec car il tente de garder son sang froid devant toutes ces situations là. Son humour me fait tomber car il est froid et acide. Il n’a pas de chance. Et en fait, moi non plus à bien y réfléchir. Et il lui arrive toujours un truc. Aussi, quand j’ouvre H2G2, je me retrouve chez moi, dans un univers totalement burlesque. Et cela détend, vous ne pouvez pas savoir à quel point.

Une série qui ne vieillit pas.

Et bien non. Les préoccupations que l’on retrouve dans cette saga sont les mêmes qu’il y a plus de trente ans. En effet, les administrations prennent toujours des décisions sans en avertir la population. Question culture, il y a des tortures morales affreuses (chez nous ce ne sont pas des poèmes, c’est juste Justin Bieber). La téléréalité prend un essort particulier, permettant ainsi à toute personne de faire des expériences. Et surtout, et enfin, notre plus grande encyclopédie, celle qui sert à tout le monde quotidiennement est rédigée d’un point de vue pas du tout objectif.

Ainsi, si vous prenez tout simplement ce premier tome, vous y verrez une critique de notre société et de notre vie totalement réaliste. Mais pour que cette pilule très amère passe, Douglas Adams nous l’a enrobé dans un énorme chocolat humoristique. Et c’est ainsi tout simplement qu’il nous amène à réfléchir (mais pas trop quand même) sur la société contemporaine.

A très très bientôt pour la suite, paraît qu’on est invités à un restau ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :