Le dernier restaurant avant la fin du monde

Auteur : Douglas Adams

Saga : H2G2

Numéro de tome : 2

Tome 1 : Guide du voyageur intergalactique

Genre : Science Fiction

Maison d’édition : Folio SF

Nombre de pages : 279

Obtenu le : 20 Octobre 2012

Lu le : 13 Avril 2013

Dans le cadre de poursuivre un coup de coeur

220px-douglas_adams_portrait_croppedRésumé : La cuisine anglaise est exécrable. Moins abominable, cependant, que la poésie des Vogons, un peuple fier, ombrageux, et éminemment irritable. D’ailleurs, les Vogons ont fait sauter la planète Terre, soi-disant par erreur. Pas de panique ! Grâce au fabuleux « Guide galactique », le pauvre Arthur Accroc, ex-citoyen britannique désormais apatride et passablement désemparé devant tant d’inconvenance, pourra affronter sans crainte les improbables méandres d’un univers en folie. Rien ne l’empêchera, pas même un ascenseur dépressif, d’arriver à temps pour déguster le Plat du jour au Dernier Restaurant avant la Fin du Monde.

 

Un voyage totalement hallucinant

Oui, je vous le dis et je vous le redis, si vous aimez la logique, les choses concrètes et les conversations suivies et sérieuses, n’entamez pas cette saga. Ici, vous sauterez du coq à l’âne tout le temps, vous aurez des jeux de mots et des situations complètement improbables. Mais que voulez vous. C’est frais, cela se lit tout seul, c’est anglais, c’est burlesque. Ou on aime, ou on n’aime pas du tout je pense dans ce style. (je vous laisse deviner mon cas).

Pour ce tome, Arthur a échappé à la destruction de la Terre et s’embarque dans le Coeur d’Or avec ses braves compères. Mais voilà, ils ont faim. Ils trouveront donc le dernier restaurant du monde grâce à leur générateur d’improbabilité. On apprendra un peu plus sur la Terre, pas beaucoup sur la signification de 42 mais on y croit, et aussi un peu plus sur la mission de Zaphor. Enfin, cela reste un peu flou car le pauvre a la mémoire défaillante

Un ballotage de nos personnages qui nous transporte joyeusement

En effet, les apparitions de personnages secondaires sont toujours aussi drôle, ponctués de remarques du Guide du Routard Intergalactique. Quant à nos héros, on sent qu’ils ne maîtrisent plus rien, à part Arthur qui arrive à rendre le vaisseau totalement hors service en s’acharnant à vouloir une tasse de thé (cet épisode est hilarant). Vous aurez du spiritisme, de la réflexion, de la recherche, de la déprime de robot et c’est un régal !

J’aime beaucoup le format court de ces tomes, car en fait, vous ne vous en lassez pas. C’est une succession de petits sketches et je pense du coup reprendre le reste très bientôt. Car j’aimerai bien continuer à chercher les mystères du nombre 42…. ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :