Mage de Chaos

Auteur : Stephen Aryan

Saga : L’âge des ténèbres

Numéro de tome : 3

Tome 1 : Mage de guerre

Tome 2 : Mage de sang

Genre : Fantasy

Maison d’édition :Milady

Nombre de pages : 384

Obtenu le : 27 Mars 2018

Lu le : 27 Mars 2018

Dans le cadre de ma lecture commune avec Séverine

 

En un mot :

  • Une très bonne trilogie
  • Un tome qui n’est pas sans rappeler un certain Druss
  • Mais version mage

avt_stephen-aryan_2058Résumé : Voechenka est une cité dévastée par la guerre. Dans ses ruines, à la nuit tombée, les morts-vivants s’attaquent aux rescapés ou les appellent par leur nom, les implorant de les rejoindre. Tammy Baker est une Protectrice de la Paix chargée d’enquêter sur la ville afin que les autorités puissent décider de sauver celle-ci, ou de l’abandonner à son sort. Zannah fait partie des parias de Voechenka. Décidée à racheter les crimes de guerre de son peuple, elle protège des réfugiés qui la haïssent plus encore que leurs agresseurs revenus du tombeau. Balfruss est un érudit, un voyageur… et un Mage de Guerre célèbre pour avoir à lui seul mis un terme à la guerre. Dans une cité en quarantaine, les survivants épuisés, coupés de tout, sont livrés aux ténèbres. Leur seule certitude, c’est que la fin est proche. Et qu’elle sera terrible.

 

On retrouve notre personnage du premier tome.

 

Et oui, Balfruss, celui qui dégomme des méchants par la force de sa magie se rend compte qu’il y a un problème à la ville de Voechenka et que cela a peut être lien avec celui qui a formé le Mage de sang, son grand ennemi. Tous ceux qui sont envoyés là bas se font capturer par des espèces de zombies qui les transforment. Un truc qui fait bien flipper quoi. Donc il y va avec Tammy, une guerrière bien badass qui n’a rien à perdre et hop hop hop. Là bas ils se rendent compte que la magie fait des trucs bizarres et vont donc enquêter et accessoirement, sauver le monde parce que c’est toujours comme cela que cela doit se passer dans une bonne trilogie fantasy.

 

J’avoue que je trouvais déjà qu’il y avait pas mal d’action dans les deux premiers tomes mais ici, il y  a en plus cette espèce d’attente façon nuits des zombies qui ajoutent vraiment du charme au bouquin. Les pages filent à toute allure et vous ne vous en rendez pas compte mais vous avez déjà terminé cette histoire, sur une bonne conclusion comme il faut et mine de rien après, vous ressentez un grand vide parce que la trilogie, et bien elle est terminée aussi. Le point positif supplémentaire, c’est que dans ma longue liste de saga, j’ai pu en cocher une. Mais je sens que je vais regarder d’un peu plus près la bibliographie de l’auteur parce que pour le moment, en France, nous n’avons rien d’autre de lui et c’est bien dommage. Attendez vous donc à ce que je surveille cela de près.

 

Pourquoi l’âge des ténèbres et plus spécifiquement Mage de chaos, c’est un livre qui est bien.

 

Déjà, il y a un truc que j’adore avec certains magiciens dans la fantasy, c’est qu’ils se battent. Voir Balfruss avec sa hache, c’est comme retrouver Gandalf dans les souterrains de la Moira, on aime les voir érudits, on aime les voir dans de longues robes et vous apporter toutes les réponses mais la magie, c’est aussi fait pour être offensif et pas seulement défensif. Stephen Aryan a surfé sur les courants de fantasy maintenant un peu plus classiques mais ce sont des recettes qui fonctionnent. Déjà, on a des héros qui n’ont pas la vingtaine mais plutôt la quarantaine et la cinquantaine. Ils ont déjà vécu des trucs avant de commencer l’histoire que nous lisons et donc sont un peu plus réfléchis dans leur combat.

 

Ce sont aussi des anti héros. On ne peut s’empêcher de penser à Druss (de David Gemmel) (vous savez, celui qui a instauré ce genre de héros dont raffolent tous nos écrivains contemporains du moment). Bref, pendant le siège de cette ville zombifiée, on en peut s’empêcher de faire le parallèle avec les différents assauts. Bref, vous allez me dire que cette trilogie n’apporte pas grand chose. Et je suis d’accord avec vous mais entre nous, je n’attends pas forcément une immense innovation dans tous les romans que je lis. C’est bien écrit, bien traduit aussi, et surtout, on a une bonne histoire qui se tient, avec une formation de héros un peu atypiques puisque le deuxième tome suit un garçon un peu plus jeune. C’est donc une belle saga à découvrir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :