Dans la toile du temps

Auteur : Adrian Tchaikovsky

Traduction : Henry-Luc PLANCHAT

Genre  : Science-Fiction

Maison d’édition : Denoël (Lunes d’encre)

Nombre de pages : 592

Obtenu le : 10 Avril 2018

Lu le : 22 Avril 2018

Dans le cadre de mon partenariat avec les Editions Denoël (merci encore)

 

En un mot :

  • Bon, faut que je lise du David Brin à présent, c’est malin
  • Je n’ai pas vu passer les pages (et pourtant, j’ai essayé de faire durer)

1445909Résumé : La Terre est au plus mal… Ses derniers habitants n’ont plus qu’un seul espoir : coloniser le « Monde de Kern » , une planète lointaine, spécialement terraformée pour l’espèce humaine. Mais sur ce « monde vert » paradisiaque, tout ne s’est pas déroulé comme les scientifiques s’y attendaient. Une autre espèce que celle qui était prévue, aidée par un nanovirus, s’est parfaitement adaptée à ce nouvel environnement et elle n’a pas du tout l’intention de laisser sa place. Le choc de deux civilisations aussi différentes que possible semble inévitable. Qui seront donc les héritiers de l’ancienne Terre ? Qui sortira vainqueur du piège tendu par la toile du temps ? Premier roman de l’auteur paru en France, Dans la toile du temps s’inscrit dans la lignée du cycle de L’Elévation de David Brin. Il nous fait découvrir l’évolution d’une civilisation radicalement autre et sa confrontation inévitable avec l’espèce humaine. Le roman a reçu le prix Arthur C. Clarke en 2016.

 

De la SF bien sérieuse comme j’aime

 

Fondation, le cycle d’Ender, Dune, Hypérion, Cal de Ter… Ce sont des oeuvres que j’aime beaucoup. Je ne vous cite pas encore David Brin parce que je ne me suis pas encore assez frottée à lui. Mais une chose est sûre. Dans la toile du temps a été lue dans le même esprit et surtout avec le même plaisir. Et maintenant que je vous ai appâté un petit peu, je vais tenter de vous expliquer pourquoi c’est Le livre à lire après ou avant le Cycle Ender.

 

Souvenez vous du film Stratégie Ender ou pourquoi pas des livres (je fantasme un peu sur vos lectures là). Bref. Ender a été formé et élu pour vaincre des espèces d’insectes extraterrestres qui paraissaient hostiles sauf qu’en fait, c’était un gros manque de communication, ce qui a fait de lui le personnage le plus détesté de l’histoire, portant sur ses épaules d’enfant l’extinction de toute une planète. (pour ceux qui ne l’ont pas encore lu, je ne vous félicité pas, c’est réellement passionnant). (non mais sérieux, lisez). Bref. Dans la toile du temps, nous suivons en parallèle une civilisation humaine qui a du fuir la Terre en catastrophe parce qu’elle est en train de mourir. Ils s’en vont près d’endroits où il y a des planètes en terraformation dont la planète de Kern qui a eu une petite expérience puisque s’est construite une civilisation d’araignées. Civilisation que nous suivons depuis le début en parallèle.

 

Une rencontre passionnante.

 

Nous sommes d’accord qu’à priori, des araignées même géantes et des hommes ne peuvent communiquer. Mais depuis le début, ces bestioles sont chapeautées par Kern, justement, une scientifique rendue complètement folle par l’isolement et les cryogénisations trop fréquentes. Nous les verrons donc accéder à une certaine conscience jusqu’à la conquête spatiale. Quant aux humains, nous verrons ce que la vie en vaisseau pendant plusieurs générations a pu faire d’eux. Et c’est ainsi que l’auteur nous offre deux véritables viviers. Et c’est superbe à lire. C’est un peu comme associer le cycle d’Ender d’Orson Scott Card avec le cycle des Dieux de Bernard Werber (et je suis sûre que celui là a plus de lecteurs).

 

Mon conseil, par contre, c’est de prendre son temps durant les premiers chapitres, histoire de vous habituer à tous les contextes car vous serez ensuite amenés à penser comme une araignée (aussi fou que cela puisse paraître). Une fois vos bases bien ancrées, vous ne parviendrez pas à décoller votre nez du livre. Un vrai coup de coeur. Comme toujours, les Editions Denoël ont encore trouvé une pépite. Il va falloir qu’ils nous disent un jour

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :