Les anges mordent aussi

Auteur : Sophie Jomain

Saga : Felicity Adcock

Numéro de tome : 1

Genre : Fantastique

Maison d’édition : Rebelle

Nombre de pages : 293

Obtenu le : 6 Avril 2013

Lu le : 7 Avril 2013

Dans le cadre de découvrir une nouvelle auteure

Sophie Jomain Photo : Claude GASSIANRésumé : « J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. » Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

 

Enfin un bon moment de détente !

Les anges mordent aussi, cela a été ma bouée de sauvetage ce week end, entre deux tomes d’un roman franchement douteux. Ce fut ma bouffée d’être frais, toute belle, toute rose, toute mignonne et toute drôle. Comment vous dire ? Cette saga est là pour nous détendre, pour nous faire rire, sans prétention aucune et elle a réussi. Merci Sophie Jomain d’avoir eu cette plume si douée, si juste dans les dialogues (je hurle quand les auteurs ne savent pas faire les dialogues)(et non je suis incapable de faire un dialogue qui sonne juste, autant le préciser de suite). Toutes les répliques pourraient faire office de citation. J’ai dévoré ce roman en une journée, et j’en ris encore rien qu’en y pensant.

Qu’avons nous là ? Félicity Adcock est une anglaise travaillant dans une espèce de café. C’est notre bonne copine à tous, celle qui ne peut rien nous refuser. Et le pire, c’est qu’elle le sait ! Mais voilà, elle se retrouve tout de même à conduire une copine dans une boîte de nuit Londonnienne et se réveille le lendemain dans une chambre d’hôtel avec quelques morsures… De là va s’ensuivre une suite de situations plus rocambolesques, les unes que les autres dans un tourbillon de lingeries fines, de thé et de ratissage de potagers.

Sous ses allures légères, un très bon background

Il ne suffit pas d’être drôle, n’est ce pas ? Ni non plus d’être épicée. Il faut aussi avoir de solides bases. Et j’avoue que ses écrits sur les vampires, sur les anges, les démons et les entre deux m’ont vraiment plus. J’aime beaucoup la morale de l’histoire (même si parfois les anges en sont dépourvus)(bande de petits canaillous). On suit donc Félicity dans cet univers où l’on n’apprend pas tout malheureusement car mon petit nez me dit qu’on risque d’avoir des révélations pour le second tome. Vous allez me dire, cela tombe bien, je pourrai le lire le mois prochain !

Un autre point qui peut paraître anodin mais je trouve juste sublime et très bien pensé, et juste pour cela je tenais à remercier l’auteure et faire passer le message pour les autres auteurs qui veulent écrire de l’épicé. Car je trouve le sujet important. Quand vous écrivez des scènes de rapports sexuels, faites comme Sophie, précisez qu’il y a un préservatif dans le coin. Cela vous ajoute une ligne, mais c’est super important car beaucoup de jeunes adultes lisent et comme vous le savez, la mode du préservatif connaît un sérieux déclin, ce qui est dangereux pour nous tous. Si vous arriviez à faire entrer cela gentiment dans vos récits, je ne dis pas que cela changera les habitudes de la génération de la tri thérapie, mais si on pouvait gagner une habitude en plus, voire deux. Ce serait déjà quelques personnes de sauvées en plus, ne croyez vous pas ? (Merci Sophie Jomain d’y avoir pensé en tous cas). : C’était la minute revendicative de Koko

 

Des personnages hilarants !

Oui, pour une fois qu’on ne tombe pas sur des clichés à outrances ! Merci ! En effet, Félicity sait qu’elle n’est pas une nonne. Vous n’aurez pas du tout une jeune vierge de 25 ans. Vous aurez une jeune femme accomplie, moderne, en harmonie avec son corps (et surtout avec son esprit car il lui en arrive de belles!) Elle a un humour et une répartie magnifique et j’aimerai avoir ses nerfs car il peut lui arriver n’importe quoi, on sent que cela va passer. D’une manière ou d’une autre ! Et pourtant, ce n’est pas l’héroïne parfaite, elle sait faire des gaffes et s’amender aussi.

Quant à sa meilleure amie, Daphné, c’est un peu son alter ego plus léger. Elle aime extérioriser ses sentiments, elle est plus insousciante et permet à Félicity de garder du peps. Idem pour Tony le gentil vampire. A eux trois, ils forment une sacré bande.

Quant aux anges, je tiens à vous garder la surprise, vous verrez bien en lisant tout ce petit monde 🙂

En bref, une petite série sympa qui se laisse découvrir avec malice.

Un commentaire sur “Les anges mordent aussi

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :