Les anges sont de mauvais poil

Auteur : Sophie Jomain

Saga : Felicity Atcock

Numéro de tome : 3

Tome 1 : Les anges mordent aussi

Tome 2 : Les anges ont la dent dure

Genre : Fantasy urbaine

Maison d’édition : Rebelle

Nombre de pages : 325

Obtenu le : 6 Novembre 2014

Lu le : 15 Novembre 2014

Dans le cadre de poursuivre une saga

Sophie Jomain
Photo : Claude GASSIANRésumé : « La fièvre du samedi soir a brûlé et mon jardin se retrouve une nouvelle fois envahi par les vampires. J’aurais dû savoir que j’allais au-devant de sacrés ennuis en acceptant de les héberger. Ma stupidité me perdra, me voilà encore plongée dans une histoire que j’aurais préféré éviter. Ce coup-ci, ce sont les changelings qui me tournent autour et ils ne sont pas de très bon poil. En ajoutant deux ou trois fées au décor, un fiancé mégalo et un lycan sexy à mourir, c’est l’explosion assurée. Il n’y a pas à dire, je suis un authentique aimant à problèmes  »

 

Alors, Félicity, mais qu’est-elle donc ?

Sophie Jomain adopte ici un point de vue très intéressant sur le statut d’une femme tout au long de sa vie (et je déteste être aussi évasive parce que je ne peux pas vous spoiler) mais Benji et Hélène comprendront car ils ont lu le livre avec moi. Bref, dans les romans, on voit souvent de gros stéréotypes féminins tout au long de la vie des héroïnes, que ces femmes soient, en fin de compte, traditionnelles ou working girls, libertines, fidèles, toussa toussa. Ici, je trouve que même si l’histoire est tordue au pas possible (car on se pose beaucoup de questions), et bien je trouve que cela sonne juste.

Alors, ce qui est encore plus mieux (oui je parle très mal), c’est que j’ai retrouvé des moments quand cela m’était arrivé (ne pas spoiler ne pas spoiler) donc pour une fois, on a une héroïne qu’on aime ou qu’on n’aime pas (car non, Félicity, des fois je trouve que tu me fais des choix complètement tarés), cela sonne juste. Si je vois Félicity Adcock à côté de moi, si on enlève les vampires, les anges et autres joyeusetés, et bien, je ne suis pas certaine de me dire que je suis dans un rêve.

Maintenant qu’on a été évasive au pas possible, rentrons presque dans les détails.

Oui, on a une nouvelle espèce surnaturelle. Un peu comme dans Sookie en fait. Chaque tome apporte sa nouveauté. Et dans le thème de ce tome ci, nous avons les loupsloups. Et oui, il nous fallait des types chauds, pas forcément ceux qui ont inventé l’eau chaude, pour mettre du bordel dans la vie de notre anglaise préférée (ou pas). On découvre aussi un peu plus sur les relations familiales de Félicity et sur sa capacité de se mettre en colère quand on abuse de sa gentillesse.

En bref, encore une lecture épique avec Benji et Hélène. Mais cette fois ci, on avait le numéro des chapitres ! Toujours un vrai régal de lire avec eux (en gros, on a quinquanné pendant tout le bouquin) et on s’est encore pris des crises de fou rires ainsi que des réflexions très philosophiques sur la mythologie de l’auteur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :