La Lune vous salue bien

Auteur : Johan Héliot

Saga : La Trilogie de la Lune

Tome 1 : La lune seule le sait

Tome 2 : La Lune n’est pas pour nous

Genre : Science-Fiction

Maison d’édition : Mnémos

Nombre de pages  : 257

Obtenu le : 29 Mai 2017

Lu le : 18 Avril 2018

Dans le cadre de terminer une saga

 

En un mot :

  • Un superbe final
  • Une rencontre un peu particulière avec JFK

 

2132-heliot-johan-1024x1024Résumé : Années 1950 : la lune a disparu du ciel terrien.
Partout dans le monde, le bouleversement écologique a précipité les populations désemparées dans les Années Sombres. Le lunatisme, mystérieuse maladie psychique, frappe les plus fragiles, en Europe comme en Afrique. Alors qu’ils entreprennent la colonisation de mars avec l’aide des extraterrestres lshkiss, les Sélénites ont été décrétés axe du mal par le président américain Eisenhower, qui a placé le mystérieux Commandant Bob à la tête de la nouvelle Section Anti-Sélénites.
Boris van, agent secret français, s’envole en mission pour les États-Unis afin de découvrir ce qui se trame dans les plus hauts lieux du pouvoir, et peut-être de sauver l’humanité du désastre qui s’annonce…

 

Il y a des sagas où tu ne lis qu’un tome par an *shame on me*

 

La trilogie de la Lune, je m’en souviens parfaitement. Je l’ai découverte en visionnant un podcast audio tourné par un libraire parisien. Si ça c’est pas de la découverte de niche en mode Indiana Jones, je ne sais plus quoi vous dire. La chaîne a fermé. La librairie aussi, d’ailleurs. Heureusement, Johan Heliot lui écrit toujours et c’est en découvrant Grand Siècle (une autre de ses sagas) que je me suis dit : Eh mais si je lisais le deuxième tome de la trilogie de la Lune (en croisant les pattes pour que je me souvienne de l’intrigue). D’un univers type Jules Verne dans ma tête, je suis passé à la Seconde Guerre Mondiale. Avec Hitler qui voulait dégommer des extra-terrestres (quand on sait ce que le monsieur a fait avec Louis XIV, on ne moufte pas). Un an plus tard, vu que l’auteur n’a toujours pas sorti le tome 2 de Grand Siècle (ah mais il y a de la logique là dedans). Et bien je me dis que je n’ai toujours pas lu le tome 3 de la Trilogie de La Lune (et que c’est le dernier donc bon, même si je suis bien dedans, il va falloir y aller). Et maintenant, je me retrouve dans un trip pré Guerre du Vietnam, post Guerre Mondiale. Bref, une période sympa des années 50.

 

Cela dit, ces années 50 là n’ont rien à voir avec ce que l’on connait dans la vraie vie car il y a eu beaucoup de changements. Déjà, il y a une brigade anti sélénite ce qui veut tout dire en matière de changement. Ensuite, il y a eu aussi des bouleversements climatiques. On sent que la deuxième guerre mondiale, en fait, n’a pas vraiment marqué les esprits. Les Parisiens ont vendu la Tour Eiffel. Bref, l’auteur se tient à son uchronie et passées quelques pages, on se retrouve dans un univers très familier, on se souvient qu’on est hyper bien dedans et hop hop hop, vous voilà pris dans la toile de l’intrigue. Complètement foutus, vous mettez au placard vos résolutions de faire durer le plaisir et hop, le dernier tome de la trilogie a été lu en un soirée, comme une fringale avec je ne sais pas moi, la découverte d’un magasin de glaces qui en vend à la violette et vous vous retrouvez à engloutir tout le pot devant votre série télévisée préférée.

 

Tout cela pour vous dire que le grand architecte a formidablement bien bossé.

 

J’ai hâte de voir l’auteur débarquer en salon littéraire avec une truelle maintenant. Cela me dit que partager mes expériences, cela a du bon. Car oui, la glace à la violette fut excellente et l’ambiance particulière que l’on peut retrouver dans la trilogie de la Lune aussi. Car si l’auteur vous monte une uchronie qui tient la route, il vous met toutefois quelques parallélismes qui font que vous vous sentez dans un terrain familier.

 

En bref, je ne peux que vous recommander cette trilogie (et la glace à la violette), elle a le don de vous faire passer un très bon moment. Quant à la dépendance manifeste de l’auteur envers les extra terrestres, j’essaierai d’enquêter un peu plus pour vous si je le croise en salon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :