Aylus

Auteur : Estelle Faye

Saga : La voie des Oracles

Numéro de tome : 3

Tome 1 : Thya

Tome 2 : Enoch

Genre : Fantasy

Maison d’édition : Scrinéo (jeunesse)

Nombre de pages : 316

Obtenu le  : 4 Octobre 2017

Lu le : 18 Mai 2018

Dans le cadre de finir une chouette saga d’une chouette auteure

 

En un mot :

  • Un grand final
  • Et triste de dire adieu à Thya

estelle-faye_min200Résumé : L’intervention de Thya a changé l’Histoire. Vingt ans après, guidé par Thya, Aylus est devenu Empereur. Il règne à Rome en basant toutes ses décisions sur la divination et s’entoure d’oracles plutôt que de conseillers. Tout cela, il en est persuadé, est pour le plus grand bien de son peuple. Ayant créé une théocratie redoutable, il n’hésite pas à sacrifier des centaines de vies humaines au nom d’un avenir meilleur promis par les oracles. La ville de Rome elle-même a changé. Les statues de Tirésias, d’Apollon, de Cassandre ornent désormais le forum, et le symbole d’Aylus, un grand œil pourpre, qui pleure des larmes de peinture, recouvre les murs et les stèles des rues. Pour avoir perpétré une tentative d’assassinat sur son frère, Gnaeus Sertor, le père de Thya, a été démis de toutes ses fonctions dans l’armée, privé de son statut de sénateur, et exilé dans la plaine du Pô, dans une latifundia dont il ne sort plus, rongé par la culpabilité.

 

Quand je me décide enfin à terminer certaines sagas.

 

Alors, ce coup-ci, j’ai une presque excuse…. (ou pas). Depuis la Dernière lame, j’ai pris la mauvaise habitude d’aller voir Estelle à chaque Halliennales, histoire d’avoir mon exwemplaire dédicacé, toussa toussa. Et surtout de discuter bouquins avec elle parce que croyez moi, c’est une véritable passionnée qui, malgré son trac, prend le temps de papoter de ses livres mais aussi d’autres et surtout, surtout, elle a une vision de la fantasy qui me plait énormément. Aussi, l’année dernière, il y avait plein de monde mais genre vraiment beaucoup de monde devant sa file, j’avais les trois enfants, les copines en bruit de fond, le prince charmant qui cherchait un auteur qui n’était pas là (il n’avait pas regardé la liste), bref, je n’ai pas eu le temps d’aller voir Estelle, donc je n’ai pas pris le tome 3 (je me suis rattrapée ensuite) et donc, car j’aime bien ce mot aujourd’hui, j’ai mis le troisième tome en attente jusqu’à ce que je me réveille en regardant les sagas à boucler.

 

Don’t panic, pas de perte de mémoire sur les tomes précédents, j’ai pu me régaler comme il faut avec cette fin de saga absolument merveilleuse avec un présent alternatif dû à l’intervention de Thya. J’ai retrouvé mes personnages adorés (le faune, si tu passes par là) pour leur faire une dernier salut et hop hop hop, je suis déjà en train de me dire que mon fils va bientôt pouvoir découvrir cet univers. Ou ma fille, je ne sais pas encore. Comme vous pouvez le deviner, cette saga n’a pas terminé son histoire dans la famille.

 

Une période historique qui tend à se développer en fantasy.

 

Je vous les sors en vrac, sans chronologie sans rien, à sec. Mais la saga des rois du monde, la voie des oracles, Codex Merlin, Boudicca, autant de livres qui traitent d’une période sans parler forcément de la grande légende Arthurienne qui oscille entre Antiquité et Moyen Age, c’est vraiment une période qui va bien pour la fantasy. Tout d’abord parce que c’est une période où la magie est extrêmement présente dans le quotidien des gens, il y a des créatures vraiment bien fournies et on n’est pas encadrés forcément par la mythologie. C’est du pain béni pour les auteurs qui commencent à s’y plonger, participant ainsi au recul de ce flou historique qu’on a actuellement (car autant ne pas le nier, cette période est très peu enseignée en France).

 

Si je peux me permettre un petit conseil pour votre lecture et si par le plus grand des hasards, vous n’êtes pas trop éloignée de la Somme, allez à Samarra, un parc préhistorique français. Ils proposent divers habitats gaulois qui vous donneront quelques aperçus sur la vie qu’aurait pu avoir Thya. Les bénévoles qu’il y a sur ce site sont de véritables passionnés qui font très régulièrement des mises en scènes en costume. Cela en vaut vraiment la peine. En conclusion, lisez moi vite ce petit bijou et expérimentez Estelle Faye en live si vous le pouvez, vous aurez des conversations passionnantes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :