Les veilleurs

Auteur : Connie Willis

Genre : Nouvelles, Science fiction

Maison d’édition : J’ai lu

Nombre de pages : 538

Obtenu le : 18 Octobre 2017

Lu le : 30 Mai 2018

Dans le cadre de me préparer à la saga Blitz

 

En un mot :

  • Comme l’impression de lire un rêve
  • Une auteure très spéciale avec un style unique

conw1wc09kylecRésumé : Propulsé en 1940 à Londres par le professeur Dunworthy sans la moindre préparation, John Bartholomew intègre la brigade des veilleurs du feu, ces héros qui ont sauvé la cathédrale Saint-Paul des bombes allemandes… À cette époque, de nombreux Londoniens se réfugiaient dans le métro, dont plusieurs stations portent aujourd’hui encore de bien curieux stigmates… Et tandis que d’autres vont chercher la mort beaucoup plus loin, sur les rives antiques du Nil, certains accueillent en eux la présence des dieux à têtes d’animaux pour en faire un commerce fort lucratif… Voici quelques-uns des thèmes abordés dans ces neuf nouvelles et courts récits primés – parmi lesquels « Les veilleurs du feu », préquelle au roman Black-Out et au cycle temporel –, qui donnent à voir un aperçu complet des talents de conteuse de Connie Willis.

 

Comme une envie de confirmer ce que je pensais de Connie Willis

 

Plusieurs choses m’ont décidée à lire ce recueil de nouvelles. Tout d’abord, il y avait dedans le prélude à la saga Blitz que j’avais très envie de lire pendant les vacances. Or, ce sont des volumes avec beaucoup de pages dedans. Cela dit, ce recueil de nouvelles contient beaucoup aussi. Ensuite, j’avais déjà lu un roman totalement détonnant de l’auteure : Sans parler du chien que je vous recommande fortement puisqu’il montre comment elle travaille.

 

En gros, lire un Connie Willis, c’est comme lire un rêve. Elle va prendre des choses que l’on connait déjà, ce qui peut être un lieu, une histoire, une légendre voire un livre. Elle va y mettre dedans tout son potentiel imaginatif, elle va tout remuer et vous aurez ou un roman, ou une nouvelle ou une saga complètement barrée et fascinante. C’est comme prendre du LSD et regarder la chaîne histoire : particulier mais totalement génial.

 

Maîtrisez votre culture.

 

Si vous avez envie de savoir si vous êtes au point ou si vous avez envie d’avoir de la curiosité pour un sujet, c’est l’auteure qu’il vous faut. L’univers est aussi barré qu’un Callors ou un Fforde et pour vous donner encore plus le tournis, elle va vous encrer n’importe quel récit ou légende dans la réalité. On y retrouvera des héros  qui ont l’impression de batailler contre le récit en lui même et c’est cet ensemble qui vous fera perdre pied.

 

En bref, les Veilleurs n’est pas un recueil de tout repos. il faut le savourer. Mais c’est une expérience de lecture totalement incroyable. Tout au long du livre, face à la maîtrise de l’écriture, de cette folie ambiante, vous prenez conscience du génie de cette femme. Et vous prenez aussi conscience que vous lisez au dessus du panier ce qui, je l’espère en tous cas, vous décuplera le plaisir de la lecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :