Ceux qui n’oublient pas

Auteur : Clément Bouhélier

Saga : Chaos

Numéro de tome : 1

Genre : Science Fiction

Maison d’édition : Critic

Nombre de pages : 452

Obtenu le : 4 Octobre 2017

Lu le : 17 Juin 2018

Dans le cadre de découvrir un nouvel auteur

 

En un mot :

  • Très surprenant (je ne m’attendais pas à de la si bonne qualité)
  • Très addictif

avt_clement-bouhelier_6426Résumé : Paris, gare de Lyon. Une jeune femme brise une éprouvette et libère un virus inconnu qui se nourrit de la mémoire et frappe sans distinction d’âge, de sexe ou de milieu social. Peu à peu, les infectés perdent toute capacité à penser et à agir. Malgré les mesures gouvernementales, l’épidémie se répand dans le pays, et même au-delà. Bientôt, le monde se peuple de « zombies », coquilles vides, errantes, répétant le même geste à l’infini. Au milieu des décombres survivent quelques miraculés, des immunisés. Parmi eux, Chloé, Phil’, Claudy et Arthur. Ils n’ont rien en commun et ne se connaissent pas. Pourtant, une voix mystérieuse leur souffle de se rencontrer. Dans cette France en proie au chaos, ils doivent découvrir qui a déclenché la pandémie et, surtout, mettre fin à son œuvre de destruction.

 

Une très bonne surprise apocalyptique.

 

En gros, si vous avez aimé Pandémia de Franck Thilliez et I’am a legend. Ce roman est fait pour vous. En gros, on vous décrit comment déployer un virus en deux trois mouvements et ensuite, on vous décrit un monde où tout le monde oublit tout. C’est littéralement passionnant surtout qu’on ne sait pas pourquoi la madame du début a fait cela. On sent bien qu’on aura les réponses tôt ou tard. Une chose est sûre, si vous survivez à la pandémie du premier chapitre, vous ne pourrez plus décrocher jusqu’à la fin. C’est vraiment un mélange de fantastique, d’apocalysme et de thriller parce qu’on veut des réponses.

 

Aussi, c’est avec ce genre de roman qu’on peut enfin dire que de lire du Post Apo, ce n’est plus forcément lire du zombie. On touche aux virus, on touche au climat, on envisage certaines conséquences : par exemple ici, comment se nourrir dans une capitale quand plus rien ne fonctionne. Bref, ce sont toutes ces questions qui me font dire que les zombies sont enfin derrière nous et qu’on va pouvoir toucher de grandes questions en cas de fin du monde plausible.

 

Une duologie qui promet.

 

Je viens de me rendre compte que je n’ai pas encore pris le tome 2 et il va falloir que je le note. Mais sachez ceci : l’enquête qu’on a pu vivre dans ce premier tome nous présage un deuxième absolument palpitant. On navigue vraiment entre science et fantastique et ce mélange fonctionne très bien. L’auteur maîtrise le fil conducteur de l’intrigue et je dois avouer qu’à aucun moment on se dit que c’est pas possible. C’est très tangible et c’est cela qui en fait tout son charme. Quant aux héros, ce ne sont pas des super hommes mais réellement des gens comme vous et moi, que l’on sent qu’on peut vraiment les croiser tous les jours, rien n’est surjoué.

 

En un mot, jetez vous dessus parce que c’est de la bombe ! J’ai hâte de commencer le prochain tome et de vous le planifier. C’est péchu, c’est réaliste, c’est flippant à souhait. Je n’avais pas lu de cette qualité depuis longtemps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :