Le cauchemar du chien

Auteur : Roxanne Dambre

Saga : Animae

Numéro de tome : 3

Genre : Fantasy Urbaine

Maison d’édition : Editions de l’Epée

Nombre de pages : 408

Obtenu le : 30 Juin 2017

Lu le : 24 Juin 2018

Dans le cadre de ma lecture commune avec Séverine

 

En un mot :

  • Le plaisir de retrouver ses perso
  • Une enquête bien corsée

61pwew49qsl-_ux250_Résumé : « Vous ai-je déjà parlé de mon talent pour me fourrer dans des situations invraisemblables ? Eh bien, ça se confirme. Il y a 48 heures une folle m’attachait sur une table de dissection, et voilà qu’aujourd’hui je découvre des Chalcrocs, nos ennemis ancestraux, en train de repérer les adresses parisiennes de tous ceux de mon peuple. Nous sommes en danger. Les plus faibles d’entre nous vont être évacués. Du coup, le jour, je bosse sur une de mes enquêtes étranges pour les services secrets, et la nuit, je pars en chasse ! Est-ce qu’un jour je pourrai passer une soirée tranquille avec mon fiancé ? Je mords le premier qui dit non ! »
Lou, 22 ans, vient d’être promue au sein du département de Recherche sur l’Inexplicable de la DCRI, les services secrets français. Ses équipiers, Arthur le hacker déjanté comme Isabelle la scientifique glacée, ne savent pas tout d’elle : même si elle a l’air d’une jolie blonde un peu fragile, la vraie nature de Lou est animale, elle se transforme à volonté. En panthère, de préférence. Le seul au courant est le beau Joshua, son fiancé-capitaine, autour duquel d’ailleurs tourne une nouvelle agente un peu trop jolie…

 

On reprend avec joie et bonheur la vie de Lou

La saga Animae a été un de mes coups de coeur et puis après avoir lu deux tomes, j’ai oublié de poursuivre. Heureusement, le petit museau l’a découvert de son côté aussi et me voilà donc à l’attendre pour le troisième tome. Et nous avons lu les deux derniers à la suite, un week end parce que cela fait du bien. Alors, je vous vois venir aussi, vous allez me demander si c’est réaliste. On est en pleine fantasy urbaine les gars…. Mais effectivement, le fait qu’il y a un super service secret, qu’ils ne sont pas capables de déterminer si Lou est une métamorphe ou pas, que la nana à 25 ans elle dirige son service dont le chef est son futur beau père, que son mec soit le chef d’un autre service…. Bah oui, il y a quelques petites facilités mais on passe vite outre. La jeunesse de Lou, pour moi, apporte une certaine légèreté, voire parfois une certaine maturité dans le traitement du personnage. On a une jeune femme amoureuse mais indépendante. Elle ne se prend pas du tout la tête sur le rôle de la femme indépendante dans une société de macho puisqu’elle s’affirme toute seule, trouve son équilibre entre ses différentes activités, toussa toussa.

On tombe donc sur une saga très rafraichissante et cela fait du bien. Roxanne Dambre s’affranchit de certains codes sur le traitement de la femme pour tracer sa voie, développer la mythologie, nous faire une intrigue vraiment cool et surtout elle tente de nous faire rire et bingo, elle réussit. Chaque tome est un tome de récréation pure et développe en prime un réel intérêt sur un aspect de la vie des métamorphes dans Paris. C’est extrêmement harmonieux et c’est pour cela que cette saga est un réel coup de coeur

 

Dans ce tome, on découvre un métamorphe qui perd sa vie humaine.

Alors, dans cette saga, si j’ai tout compris, on a une partie animale et une partie humaine (quand on est métamorphe of course). Tout est régi par un système de meute et un esprit collectif où on partage tout via ce biais (ce qui est pratique). Maintenant, quand un membre de la meute subit un fort traumatisme, lorsqu’il subit un énorme choc, une grande tristesse, il peut ne plus se transformer du tout en humain. Mais pas comme les loups garous où ils deviennent complètement dingues et tuent tout le monde. Ici, on a un chien un peu gros qui protège des humains contre le doudou vilain du tome. Les autres métamorphes peuvent entendre un peu ses pensées même si c’est un peu primaire et ils restent des animaux beaucoup plus intelligents que la moyenne.

On se retrouve donc en gros avec une panthère qui adopte un chien et rien que cette image devient très drôle. C’est surtout une belle enquête où le fiancé de Lou prend de plus en plus d’importance dans la meute. Il participe aux chasses, on sent qu’il dialogue un peu plus aussi avec les autres membres et il commence à se faire respecter. Ainsi, on voit donc un homme simple qui à force d’insertion se fiance avec une nana forte. Et on ne doute pas un seul instant de sa virilité, ce qui est très très bien . Je vous donne rendez vous à la prochaine chronique pour la fin de cette saga.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :