Le dragon des glaces

Auteur : Robin Hobb

Saga : L’assassin Royal

Numéro de tome : 11

1 : L’apprenti assassin

2 : L’assassin du roi

3 : La Nef du crépuscule

4 : Le poison de la vengeance

5 : La voie magique

6 : La reine solitaire

7 : Le prophète blanc

8 : La secte maudite

9 : Les secrets de Castelcerf

10  : Serments et Deuils

Maison d’édition : J’ai lu

Genre : Fantasy

Nombre de pages : 382

Obtenu le : 20 Octobre 2012

Lu le : 5 Janvier 2015

Dans le cadre de ma lecture commune avec Hélène

avt_robin-hobb_2607Résumé : La narcheska Elliania, des îles d’Outre-mer, a lancé au prince Devoir un défi : il doit lui rapporter la tête du dragon Glasfeu s’il veut l’épouser.
Il lui faut donc se rendre sur l’île d’Aslevjal où se trouve le monstre, prisonnier de la glace. Mais le jeune homme a fort à faire pour convaincre les Outrîliens de le laisser partir. Après de longs pourparlers et des préparatifs à Castelcerf, le prince prend enfin la mer, accompagné de Fitz et d’Umbre. Hélas, à la suite des machinations de ce dernier pour l’empêcher de se joindre à eux, le fou, qui a prédit à Fitz sa mort à Aslevjal, demeure retenu dans les Six-Duchés.
Lorsque le groupe aborde l’île et son glacier, il installe son campement sur le site où gît le dragon, dans un froid polaire, parmi des plaines de glace et de neige entrecoupées de fractures et de crevasses. Mais, au moment où on commence à creuser, des événements inquiétants surgissent, qui mettent en danger l’expédition. Pourquoi ? Qui en est à l’origine ?

 

Le clan d’art définitivement formé ?

C’est bien là la question car nous avons Umbre qui est un peu branlant (ne m’excuse pas Umbre, je ne t’aime pas du tout en ce moment). Fitz, bien entendu qui s’en prend plein la tronche (câlins)  Devoir qui devient un roi, un vrai, un tatoué. Lourd qui chouine (oui mais c’est Lourd… Dans tous les sens du terme d’ailleurs). Et bien entendu, on entend parler d’Ortie. Et cela évolue bien d’ailleurs de ce côté. Pas dans le sens que Fitz voudrait d’ailleurs (ni dans le mien). Mais on est bien obligé d’en arriver là entre les machinations d’Umbre, la volonté du prince, toussa toussa.

Et là j’ai envie de dire : Mais vous pourriez pas le laisser tranquille Fitzounet ? Parce que le pauvre, dès qu’il a quelque chose, ou dès que quelque chose de bien se passe dans sa vie (ou au moins neutre), paf. On lui rajoute des trucs pour le tabasser (moralement ou physiquement, c’est au choix selon les tomes). Et après, la compagnie va dire qu’il n’est pas très coopératif. Tu m’étonnes. Mais moi je me serai déjà barrée et depuis longtemps. Loyauté envers les Lonvoyants ou pas d’ailleurs. Faut pas pousser. Et qui va s’attirer les bouderies du Fou en définitive ? Je ne vous maintiens même pas le suspense car on connaît tous la réponse.

Alors oui, je suis en pétard. Martyriser un héros. Ca va bien deux minutes. Mais à ce point, c’est au delà de la torture ! Alors certes, Fitz n’est pas parfait. Mais il faut avouer qu’il fait sans arrêt des sauts de puce entre divers paniers de crabe. Un jour, j’irai dans le livre et je dirai les 4 vérités à tout ce beau monde (mais pas demain, demain on lit le tome 12).

Bref ! le clan d’art (oui parce que bon.). On pourrait dire qu’il est pratiquement au point, compte tenu des lacunes de tout le monde. Et il est vrai que Fitz n’est pas le meilleur des pédagogues (en même temps, comment on lui a appris des trucs lui… Bref). Mais cela évolue et on a un vrai sentiment d’unité là dedans. Du moins, on y approche grandement.

Devoir s’est embarqué dans un de ces trucs….

Oui parce que le Devoir, il doit décapiter un dragon pour pouvoir épouser la Narcheska. Déjà, il a bon dos parce que la pimbêche, je ne lui aurai même pas offert un bouquet de mauvaises herbes. Bref, on part dans une quête noble, chevaleresque, toussa toussa. Il se déplace dans la pays concerné. Et hop ! Il se tape de la bouffe infâme, des réunions à n’en plus finir. Tout ça pour s’entendre dire qu’il est bien obligé de le faire mais que cela peut déclencher une guerre. Bah tiens !

En espérant qu’il s’en sorte, bien entendu, parce que là, c’est franchement pas gagné. Mais on sent qu’il progresse (au moins.) Sur ce, je vous laisse les loupiots, j’ai un tome 12 sur le feu (on approche de la fin ! Yes !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :