L’Empereur-Dieu de Dune

Auteur : Franck Herbert

Saga : Dune

Numéro de tome : 4

1 Dune

2 Le Messie de Dune

3 Les enfants de Dune

Genre : Science-Fiction

Maison d’édition : Pocket

Nombre de pages : 600

Obtenu le : 20 Octobre 2012

Lu le : 1 Juillet 2013

Dans le cadre de Poursuivre une saga coup de coeur

220px-frank_herbert_-_1984Résumé : Leto Atreides, l’Empereur-Dieu de Dune, est désormais un ver de sable à face humaine. A peur près invulnérable et immortel, il a entrevu dans l’avenir une terrible menace : l’extinction de l’espèce humaine. Pour la conjurer, il fait respecter impitoyablement, dans l’univers humain, son ordre, le Sentier d’Or. L’Empire a connu trente-cinq siècles de paix. La Guilde et le Bene Gesserit ont les mains liées : c’est Leto qui contrôle sur Dune les dernières réserves de l’indispensable épice. Les Tleilaxu et les Ixiens n’ont pas désarmé : les premiers livrent régulièrement à l’Empereur des répliques piégées de son fidèle ghola, Duncan Idaho ; les seconds lui envoient Hwi Noree, la femme parfaite, issue d’une éprouvette et chargée à son insu de le séduire et de le détruire. Léto, par sa prescience, voit un avenir où il sera séduit ; il voit aussi que pour sauver l’humanité de la mort, il peut être amené à se sacrifier lui-même et à sacrifier la femme qu’il aimera, et qui réveille d’anciens souvenirs.

 

A quoi peut penser un être ni humain ni divin mais omniscient ?

Nous sommes avec Leto Atréïde, encore une fois, qui a dû sacrifier son humanité pour sauver Dune et préserver la paix universelle. Mais n’étant plus humain, il s’est transformé en une chose terrible à l’apparence d’un ver des sables géant, et il traverse le temps depuis 3000 ans environs. Certains pensent qu’il est un dieu car il est omniscient. Mais est-il parfait comme un dieu alors qu’il nous apparaît comme le mythe du Léviathan : sorte de monstre à qui les humains échangent leur liberté contre leur sécurité?
Leto se transforme en tyran et la seule chose qui rend son impérialisme acceptable est la foi que l’on a qu’il agit pour notre bien. Mais est-ce le bien ? Est-ce bien d’éviter aux hommes de maîtriser leur destiné ? Ne faut il pas laisser du hasard dans le future de la race humaine, quelle soit bonne ou mauvaise ? A-t-on le droit de priver un peuple du choix de ses actes ?

Ce qui détruit Leto est son humanité

En effet, peut on s’intéresser encore au présent lorsqu’on a 3000 ans d’existence, avec en soit la conscience de millions d’ancêtres ? Surtout quand vos ennemis vous envoient sans relâche la même personne, une personne qui a été votre ami et dont on sait qu’elle va inlassablement vous trahir, vous laissant l’image d’une histoire qui se répète ?
L’auteur nous donnera ici une redite de Pandore. Vous savez, cette humaine pourvue du don de tous les Dieux. Ici, elle s’appellera Hwi et elle correspond à tout ce qui plaît à Leto. Ainsi, on pourra lui dire qu’il échappe à tout ce qui rend humain : l’amour. C’est cela que Hwi ouvrira chez Leto : cette boîte de l’amour qui amènera une série d’évènements. Et nous passerons tout le roman à se demander quelle part d’humanité est restée chez Leto et surtoutsi cette histoire gardera un espoir pour Dune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :