La Faucheuse

Auteur : Neal Shusterman

Saga : La Faucheuse

Numéro de tome : 1

Genre : Science-Fiction, jeunesse

Maison d’édition : Robert Laffont

Nombre de pages : 439

Obtenu le : 30 Juillet 2018

Lu le : 30 Juillet 2018

Dans le cadre de ma lecture commune avec les Terres du Nord

 

En un mot :

  • Un tome qui a eu du mal à démarrer
  • Et en même temps, soyons honnête, je l’ai lu pour les copains
  • Cela dit, c’est un très bon tome jeunesse

2381_136816435564_5723273

 

 

Résumé : Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

 

 

Un livre qui m’a rappelé la série Dead Like Me

 

Ceux qui sont de ma génération se souviendront de cette magnifique série sur la mort. Non, pas Six Feet Under qui est tout aussi excellente, attention mais Dead Like Me qui est l’histoire d’une jeune femme morte à cause d’une cuvette de toilettes de l’espace mais qui en fait est devenu une faucheuse. On voit ses réflexions sur la vie et la mort et pleins d’autres choses très drôles que vous pourrez voir dans cette série. Lorsque j’ai lu le résumé de la Faucheuse, j’ai immédiatement pensé à cela, pensez que je pensais déjà être déçue puisque évidemment, cela n’allait pas ressembler à la série. Et effectivement, il y a beaucoup de différences puisque l’univers est plus futuriste et que la mort ne survient que parce que un faucheur vous aura fauché.

 

On y voit deux conséquences que l’auteur a su très bien démontrer même s’il a pris son temps. La première c’est que la société stagne parce que les gens savent qu’ils ne vont pas mourir sauf imprévu. Et pour cet imprévu, ce léger frissons, il y a la caste des faucheurs. Or, cette caste qui est du coup sensé être apolitique et en dehors de toute considération humaine devient pour le coup hyper politique pour son fonctionnement et tout cela. La leçon est simple : les passions humaines ne sont là que parce qu’on sait que notre vie a une fin. Et c’est un message que je trouve honnête et plein d’espoir pour les jeunes parce que la mort ne devient pas une fin. Elle devient  un tremplin qui nous permettrait de faire quelque chose de notre vie qui ne faut pas gaspiller.

 

Et il n’y a pas eu de trio amoureux (je suis joie).

 

Le fait que j’ai aimé ce tome, c’est clairement parce que oui, il y a un peu d’amourette dans le lot, attention. Mais cela ne prend pas le pas sur d’autres intrigues du livre. C’est clairement au second plan. Et ça c’est un gros ouf de soulagement pour moi. Je déteste que l’on mette systématiquement des triangles amoureux ou tout autre chose amoureux dans les livres pour ado, genre on ne se définit à 14-16 ans que par cela. Et bien non, il y a des ados qui ne sont pas totalement tributaires de leurs hormones et qui ont besoin et l’envie d’avoir des réflexions dans un bouquin. Et celui là le leur apporte et c’est super.

 

En bref, un tome qui a eu du mal à démarrer mais vraiment, il m’a donné envie de lire le second tome (dans pas très longtemps j’espère, puisqu’il est dans ma Pile à lire). Je me suis régalée à la lecture même s’il n’y a pas eu de coup de coeur. Et c’est tout ce que je lui demandais.

2 commentaires sur “La Faucheuse

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :