En famille

Auteur : Hector Malot

Genre : Classique

Maison d’édition : Le goût de l’être

Nombre de pages : 295

Obtenu il y a super longtemps

Lu et relu un nombre incalculable de fois

Dans le cadre de : de temps en temps, relire un classique de son enfance, c’est cool

En un mot :

  • Le plaisir de la lecture a toujours été là
  • Un livre naturaliste
  • Une morale toute guimauve comme il faut

Résumé : En famille – titre qui fait pendant à Sans famille – présente, à travers le destin d’une jeune orpheline, la vie et l’évolution d’un grand complexe industriel de la fin du XIXe siècle : les usines Saint Frères de la vallée de la Nièvre, dans la Somme. Roman  » populaire  » dans la tradition des récits d’enfant à la recherche de leur origine, En famille est aussi un roman sur la question sociale qui intéressait beaucoup d’écrivains de l’époque. Car, à travers un récit dans lequel l’auteur fait, une fois de plus, la preuve de ses talents de conteur, ce sont la condition ouvrière et le patronage industriel qui sont au cœur de l’œuvr

C’était mon grand-père qui me l’avait offert.

Je partais tout le mois de Juillet avec mon grand-père, en camping, dans la Drôme. Et le Mardi, il y ‘avait un truc vachement bien à Saint Paul Trois Châteaux, c’était le marché. Et sur la place du marché, en retrait, il y avait une petite librairie. Et sachez le, quand j’étais surper sage, j’avais le droit de prendre trois livres pour la semaine. Autant vous dire qu’en vacances j’étais un amour parce qu’à par regarder le Tour de France et jouer à la pétanque, mon grand père ne faisait pas énormément de trucs. Si, bien sûr, on se faisait des tonnes de ballades. Mais mon passe temps le plus rentable, c’était la lecture. Et au départ, on faisait le rayon jeunesse et dans ce genre de petite librairie, on avait droit aux classiques. J’y ai fait mes plus grandes découvertes dont il faudrait que je vous en reparle quand je les repêcherai chez mes parents. Vous me voyez venir, j’ai passé un  week end chez mes parents et j’ai oublié sciemment de prendre un livre pour me permettre de redécouvrir des vieux coucous que j’ai lu il y a une éternité. J’ai pioché avec En famille, un livre écrit en parallèle avec le Sans Famille dont nous avons tous pleuré étant petit avec le dessin animé Sans Famille.

Bref, je l’ai relu avec un plaisir notable parce que cela fait bien partie du top 10 de mes lectures jeunesse à l’époque. Et je ne savais pas à l’époque qu’en fait, je m’initiais toute seule au naturalisme, un courant du XIX° siècle qui nous permettait de découvrir de l’intérieur le monde ouvrier (et du coup, avec le recul, je sais pourquoi mon grand père me l’a offert).

En famille, l’histoire d’un grand père qui apprend à connaître sa petite fille sans savoir que c’est elle.

Oui, OK, avec ce genre de livre, l’intrigue n’est pas des plus simple. Une jeune orpheline connaît le nom de son grand père et va donc dans le village ouvrier qu’il dirige afin d’avoir un toit. Mais comme elle ne veut pas être du  genre pique assiette, parce que son grand père et son père s’étaient brouillées à cause de sa mère qui était de basse naissance (vous voyez le tableau), elle se fait engager comme ouvrière et comme elle est intelligence, elle tape dans l’œil du grand père qui en gros va la former pour être son bras droit (à 12 ans mais bien sûr) et quand le lien affectif se crée, hop, la révélation du lien filial se fait aussi et le grand père est heureux et le roman finit bien.

Maintenant, je vois à quel point la fin n’est super par réaliste mais à 10 ans, j’ai pleuré toutes les larmes de mon petit corps. Et j’ai surtout compris qu’on n’avait pas forcément besoin de diplômes pour réussir mais de connaissances. Et je pense qu’en cela, ce livre m’a énormément influencée dans la vie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :