Le domaine Blackwood

Auteur Anne Rice
Saga Les chroniques des vampires
Numéro de tome 9
Genre Thriller, fantastique
Maison d’édition Plon
Nombre de pages 583
Obtenu le 12 Novembre 2012
Lu le 29 Juin 2018
Dans le cadre de Relire toute la saga pour entamer le nouveau dyptique
En un mot C’était ma première lecture VO
Elle a des défauts mais je l’aime fort tout de même

Résumé : Quinn Blackwood parcourt les splendeurs de son domaine. Il fuit : hanté depuis sa naissance par un double maléfique, il cherche à échapper à cet esprit. En vain. Lorsque Quinn se voit transformé en vampire, héritier d’une immortalité qu’il n’a jamais souhaitée et coupé de tout ce qui faisait sa vie, il s’aperçoit que son double est devenu encore plus sanguinaire et terrifiant. Le récit nous conduit du domaine Blackwood à La Nouvelle-Orléans, de lo Grèce antique à la Naples du dix-neuvième siècle. Dans les pas de Quinn, nous suivons la trace du légendaire vampire Lestai, qui, espère-t-il, l’aidera peut-être à échapper » spectre qui l’entraîne inexorablement vers les marais démoniaques et leurs abominables secrets. Plus qu’une histoire de vampires et de sorcières, ce roman est construit sur une intrigue puissante, entre liens du sang et liens sanglants, fantasmes et fantômes.

En voilà une lecture délicate

Neuvième tome de la saga des chroniques des vampires d’Anne Rice. Je l’ai lu la première fois en VO, à sa sortie, et même que c’était le tout premier livre en VO que j’ai lu de ma vie. Autant vous dire qu’entre l’autrice chouchou, la saga chouchou et une de mes premières fois, cela va être compliqué d’être objective sur le bouquin. Surtout qu’en plus, on réunit pour la première fois les chroniques des vampires avec la saga des sorcières. Réunion qui se terminera au prochaine tome. Et pour tout clôturer, on est en fin de cycle.

Le résultat, ça donne quoi ? Il y a 15 ans, j’avais surkiffé parce que je retrouvais Anne Rice (cela faisait quelques temps qu’elle n’avait rien sorti sur Lestat) et puis il y avait aussi cette surexcitation de la découverte de l’autrice dans le texte. Avec la sortie des nouvelles versions des chroniques des vampires et aussi la sortie de Price Lestat il  y a quelques temps, l’envie m’a prise de tout relire. Forcément, neuf tomes rapprochés, ça donne un coup à cette saga qui a forcément vieilli. C’est donc avec moins d’enthousiasme que j’ai refermé le Domaine Blackwood. Pas qu’il soit mauvais, juste parce que la saga doit se renouveler. Autant vous dire que j’en attends énormément des tomes 11 et 12

Et sinon l’intérêt du bouquin ?

Lestat a toujours sa prestance mais a tout de même perdu son côté chien fou depuis Memnoch le Démon. C’est presque devenu un vampire respectable qui est en quête d’un nouveau défi (pendant que ses amis racontent leurs propres aventures). On y croit avec tome-ci puisqu’on a une enquête apportée par Tarquin Blackwood qui dit qu’il est hanté par un esprit.

Cela vous permet de faire le point sur la saga des sorcières et de raccrocher les wagons pour tout le monde le temps que passe l’enquête.  Oui, c’est bien un tome de transition qui débouchera sur le Cantique Sanglant qui va suivre. Je vous dis donc à la prochaine chronique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :