Cantique Sanglant

Auteur Anne Rice
Saga Les Chroniques des vampires
Numéro de tome 10
Genre Fantastique
Maison d’édition Plon
Nombre de pages 381
Obtenu le 12/11/2012
Lu le 26/11/2018
Dans le cadre de Être à jour dans ma saga chouchou
En un mot Je suis contente de l’avoir relu
Mais je vais être contente d’enfin commencer un tome inédit pour moi

Résumé : Lestat, le plus puissant des vampires, vieux de deux siècles mais beau comme un dieu de vingt ans, Lestat le Magnifique ne veut plus incarner le mal. Il veut faire le bien. Sauver des millions d’âmes. Renverser le cours de l’histoire. Dans sa quête éperdue de rédemption, il est prêt à tout. Mais n’est pas saint qui veut. Au domaine Blackwood, amis ou ennemis, des personnages mythiques s’agitent autour de lui : Mona Mayfair, devenue vampire malgré elle, le mystérieux Ash Templeton âgé de 5000 ans, Julien Mayfair l’impitoyable tourmenteur. Et Rowan Mayfair la sorcière, en proie à de sombres secrets, au bord de la folie, qui fascine irrésistiblement Lestat. Lui qui était le mal en personne n’a plus qu’un désir : quels que soient les risques, vaincre sa nature pour atteindre à la pureté, et surtout gagner le cœur de l’envoûtante et insaisissable Rowan.

Ca y’est on finit deux cycles !

Je sais, je vous avais promis que Lestat allait terminer son cycle mais les sorcières Mayfair aussi ! Et oui, on a déterré la vieille trilogie car on ne savait pas du tout ce qu’étaient devenus les Taltos. Lestat a tranformé Mona Mayfair en vampire parce qu’elle allait mourir d’avoir donné naissance à une de ces créatures. Ce qui fait qu’elle pourra vivre son histoire d’amour avec Tarquin. Mais elle veut retrouver sa fille.

On retrouve bien entendu Lestat qui tombe amoureux de Rowan, la chef de la famille Mayfair et la tante de Mona. Pourquoi pas cous allez me dire mais personnellement, je n’ai jamais aimé ce personnage donc ce coup de cœur n’a pas vraiment fonctionné pour moi.

Quoi d’autre ? Quinn et Mona qui sont totalement imbuvables ? Oui, je sais, ce sont deux enfants gâtés qui ont un immense pouvoir. Deux mini Lestat en somme. Ce qui est très drôle c’est qu’ils agacent notre anti héros ce qui montre bien qu’on va passer à autre chose dans le prochain tome. Et c’est là que l’autrice m’a encore bien eue of course !

Du bon comme du mauvais dans ce tome.

Bien entendu, en top du top, l’écriture d’Anne Rice. Cela fait bientôt 20 ans que je la lis. En VO, en VF et même maintenant en audio. Une vraie fan mais à juste titre car Anne Rice a été l’autrice qui a modernisé l’écriture gothique que l’on voit maintenant dans une certaine Bit Lit. Après, je peux comprendre que vous n’aimiez pas son style car c’est un peu comme Stephen King : elle a une patte très caractéristique.  Testez un livre ou deux et vous saurez si vous aimez ou pas. Une chose est sûre, sa plume ne faiblit pas avec les années et il m’arrive encore aujourd’hui de m’arrêter sur un passage juste pour admirer son écriture.

Qu’est-ce que je pourrais vous dire de négatif ? On reproche très souvent à Anne Rice ses délires mystiques dans ses œuvres mais les gens oublient deux choses importante. La première, c’est que Lestat est la version littéraire d’Anne Rice. Dites-vous donc que lorsque l’autrice va bien, son personnage aussi. Et vice versa. Ensuite, Anne Rice est une personne profondément mystique. Elle vit littéralement sa religion tous les jours et dans tous les aspects de sa vie (et c’est pas courant). On peut donc imaginer sans problème que ses questions religieuses se reportent sur Lestat et donc naturellement sur son monde vampirique. Alors en prenant en compte son degré et son niveau de mystiscité, je peux vous dire que les questions religieuses dans les chroniques des vampires peuvent être très intéressantes (que l’on soit croyant ou pas) car elle représentent l’état d’esprit de l’autrice au moment de l’écriture. Enfin, cela montre aussi que le monde vampirique, le monde des esprits, les sorcières et autres personnages fantastiques ne représentent pas le Mal incarné pour elle mais peut faire partie d’un tout, voire même fait aussi partie de l’œuvre de Dieu.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :