Espérer le soleil

Auteur : Nelly Chadour

Genre : Science Fiction, thriller

Maison d’édition : Moutons électriques

Nombre de pages : 348

Obtenu le : 8 Novembre 2017

Lu le : 19 Novembre 2018

Dans le cadre de ma lecture commune avec Claire


Résumé : La Grande Peste Noire. Le Grand Incendie. Le Blitz orchestré par les nazis. La Bombe de Staline… Londres a survécu à tout. En 1951, isolée dans la gangue glacée de la nuit nucléaire, la cité millénaire et ses habitants tentent de vivre comme avant. Malgré les radiations, les Rôdeurs de la Nuit, et eux-mêmes.
Quand des enfants de quartiers pauvres sont enlevés par une étrange entité aux yeux incandescents, les tensions éclatent et les destins s’entrecroisent. Ainsi Vassilissa, vampire russe obligée de traquer ses semblables sous les ordres des autorités britanniques ; Satinder, jeune fille sikhe qui n’a pu empêcher la disparition de ses petits frères ; Jaime, ancien résistant espagnol désormais voué au crime organisé ou Gwen, belle héritière blessée au plus profond de sa chair et de son âme. Sous l’objectif du photographe américain Arthur Smitty se succèdent émeutes et révoltes d’une population dont le rêve impossible est de revoir le soleil une dernière fois.

Encore victime des promos chez l’Emaginaire

Et oui, je suis très faible, à l’heure où nous sommes sollicités constamment par les publicités d’Amazon, moi, il y a une newsletter que je ne loupe pour rien au monde, celle du site de l’Emaginaire, un véritable vivier de la littérature de l’imaginaire (on tient le jeu de mot subtil non ?). Bref, lors d’une newsletter obscur que j’ai dû lire en fin de soirée, je vois ce titre : espérer le soleil.

Je connais la maison d’édition et je l’apprécie. Par contre, je ne connais absolument pas l’autrice. Le titre est très poétique, la couverture évoque beaucoup de choses. Je fus vite à court d’arguments pour ne pas tenter l’aventure même s’il m’a pris quasiment une année pour le lire.

Un mystère où je ne m’y attendais pas

On part sur une dystopie où Londres a été bombardée et très méchamment car on est en plein hiver nucléaire. Ca nous rappelle les récits du Blitz mais en plus cauchemardesque bien entendu. On ne peut aussi s’empêcher de fantasmer un peu sur toutes les modifications génétiques que peuvent provoquer un hiver nucléaire surtout que le roman est clairement affiché comme fantastique. Et effectivement, l’autrice nous emmène très loin dans son univers, nous pousse dans une certaine enquête et nous fait découvrir un monde tout nouveau.

En bref, j’ai eu quelques moments creux dans ce roman mais je ne vois pas comment l’autrice aurait pu faire autrement pour poser l’ambiance. Comme quoi, parfois il faut savoir prendre son temps en lecture pour pénétrer pleinement un univers. Il ne sera pas un coup de cœur mais j’en garde le souvenir d’une lecture très plaisante avec de très bonnes surprises au détour de certaines pages.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :