Les clous rouges et autres nouvelles

Auteur Robert E. Howard
Saga Conan le Cimmérien
Numéro de tome 6
Genre Fantasy
Maison d’édition Sonobook
Nombre de pages 360mn
Obtenu le 8 Février 2019
Lu le 11 Février 2019
Dans le cadre de Une journée de pluie
En un mot Ces deux nouvelles étaient vraiment chouettes car elles traitaient Conan de manière différente
Après, on est d’accord que lorsqu’on lit Conan, c’est pour l’action à gogo

Résumé : Dans le dos des deux fugitifs, la tête gigantesque fendit les branches et creva la cime des arbres et, l’espace d’un instant effroyable, Conan et Valeria virent la tête de cauchemar s’encadrer au milieu des feuilles vertes, les yeux flamboyants et les mâchoires béantes. Puis les crocs géants claquèrent et se refermèrent sur le vide, et la tête se renfonça, disparaissant de leur vue comme si elle venait de s’enfoncer sous l’eau.

Deux nouvelles pour mon Dimanche.

C’était Dimanche et il pleuvait chez moi. On a eu un Samedi Particulièrement épique donc autant vous dire que mes deux ados et mon Prince Charmant étaient en mode supra larve. Je vous ai dit qu’il pleuvait ? La particularité de mon chez moi est cette magnifique verrière qui orne mon salon. Elle apporte une luminosité sans pareil. Mais quand il pleut, c’est impossible de lire un livre ou de jouer à un jeu de société. Cela dit, depuis deux ans, j’ai la solution de la mort qui tue : un livre audio et un très bon casque !

Il me restait un Conan Pré enregistré et ce qui est bien avec les Conan, c’est que tu peux prendre les tomes dans n’importe quel sens, ça marche quand même. Ce coup-ci, j’ai cliqué sur le dernier tome qui contient deux nouvelles très différentes : les mangeurs d’hommes de Zamboula et les Clous rouges. Et ces deux nouvelles sont tellement différentes que je trouve cela très intéressant de les avoir mis dans le même recueil.

Les mangeurs d’hommes de Zamboula

Conan débarque dans une ville où il boit et joue jusqu’à la nuit. Mais notre Cimmérien est responsable puisqu’il a payé sa chambre d’avance dans une auberge en périphérie. La ville semble très étrange car à la nuit tombée, tout le monde reste chez soit et ferme bien ses portes et ses fenêtres. On se doute que Conan ne s’inquiète pas de grand-chose car il dort à poings fermés sauf que l’aubergiste avait prévu de le vendre aux mangeurs d’hommes, une secte cannibale qui a fait un deal très obscur avec la population de Zamboula. Conan tue ses kidnappeurs et tombe sur une femme à poil et en détresse ce qui est un peu la routine de notre barbare. Bref, Howard nous montre encore une fois qu’avec beaucoup de femmes nues et des cannibales, Conan reste le mec civilisé et intelligent qu’on connait. Son message reste plus ou moins le même, à savoir que la civilisation n’est pas naturelle et que notre état sauvage nous rattrappera tous un jour.

Les Clous rouges

Dernière nouvelle de Conan publiée, il me semble mais je n’en mettrais pas ma main à couper. On reste sur les mêmes thématiques : une cité qui a été à son apogée mais qui a eu des soucis et est retombée dans des délires où à la fin on tue des gens, et une femme à poil. Cela dit, la nouvelle est différentes des mangeurs d’hommes pour plusieurs raisons. Déjà, le décor : la ville est un peu fantomatique avec des lueurs un peu verdâtres, toussa toussa. Bref, si vous connaissez le fait qu’il a entretenu pendant des années une correspondance poussée avec un certain Lovecraft et que donc ils se sont beaucoup échangé d’idées, notamment lorsque Howard a fait du tourisme et est tombé sur des paysages comme ceux-ci. Bref, vous l’avez deviné, le mythe de Cthulu s’est aussi inspiré de ces paysages-là, c’est donc avec une impression de : mais je connais ce genre de paysages que vous lirez cette nouvelle et c’est normal car c’est un paysage partagé avec Lovecraft. Ensuite, Howard commençait à en avoir raz la casquette de son héros parce que le magazine qui faisait sa publication réclamait en gros une belle bataille et des femmes à poil. Il a respecté le deal mais a changé un peu. La femme à poil, c’est Valériah, une amie de piraterie de Conan. Certes, il y a du désir entre eux mais ils privilégient la camaraderie. Donc, si Valériah se retrouve nue cette fois ci, c’est parce qu’elle va se faire posséder par une femme. Et même si Conan va la sauver à la fin, on voit ici que ce sont les femmes qui prennent réellement en main leurs destins.

En bref, deux nouvelles différentes mais similaires. On peut voir ici le glissement des histoires de Conan un peu avant le décès de Howard. Et cela montre que ce monde et ce héros pourraient en fait évoluer encore

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :