Minuit jamais ne vienne

Auteur Marie Brennan
Saga La Cour d’Onyx
Numéro de tome 1
Genre Fantasy
Maison d’édition L’Atalante
Nombre de pages 346
Obtenu le 28 Février 2018
Lu le 11 Mars 2019
Dans le cadre de Lire mes promos de chez l’Emaginaire
En un mot Ils sont forts de me proposer des livres sympas comme tout quand même
Même que j’ai adoré
Ca tombe bien, le tome 2 est sorti

Résumé : A la fin du XVIe siècle, l’Angleterre prospère sous le règne d’Elizabeth, première du nom et dernière monarque de la lignée des Tudor. Sous Londres s’étend le palais tentaculaire d’Invidiana, la reine des fae, qu’elle gouverne en maîtresse inflexible. Son pouvoir est le reflet ténébreux de la gloire éclatante dont s’entoure la dernière des monarques Tudor. Dans ce palais d’Onyx, les fae n’ont pas à craindre le fer et la foi chrétienne que les mortels utilisent contre eux pour se protéger de leurs méfaits. Depuis trente ans, les affaires des deux cours sont toutefois étroitement liées. Un pacte mystérieux, tragique peut-être, unit les deux souveraines. Car si, chez les mortels, rois et amours sont éphémères, les fae les jalousent pour les passions qui animent leur vie. Un courtisan humain et une fae en disgrâce découvrent peu à peu les alliances et les trahisons qui gangrènent les deux trônes. Ensemble, ils ont une chance de révéler la source du pouvoir d’Invidiana et, peut-être, de rétablir un peu de justice, d’harmonie et de confiance dans une société de haine et de violence. Une oeuvre baroque, où se mêlent l’histoire et la fantasy, fort bien documentée sur la vie à la cour d’Elizabeth et les drames politiques qui s’y sont joués, et riche de tout le folklore du Petit Peuple des îles britanniques.

Quand ce n’est pas Victoria qui fascine, c’est Elisabeth.

En règle générale, si on veut faire sensation avec la Cour anglaise, on choisit une reine en fonction de la période souhaitée. Par exemple, si vous aimez le vampire ou le steampunk, c’est vers Victoria qu’il faut vous tourner. Pour l’historique et le côté Renaissance, il faut prendre la Reine Vierge (en tout bien tout honneur, cela va de soit). Personnellement, si vous me demandez de choisir entre ces deux personnages historiques, je ne saurai vraiment pas quoi vous répondre tellement les deux sont propices à l’intrigue. Cependant, beaucoup choisissent Victoria. Ce livre vous donnera tort, je pense.

Lorsque j’ai lu le résumé de la Cour d’Onyx, autant vous dire que mon cerveau s’est juste arrêté au nom d’Elisabeth. Peu importent les faes, les intrigues et les complots, j’avais là l’occasion d’imaginer une autre vie pour la Reine Vierge.

Une visions faerique du règne d’Elisabeth.

Et là, Marie Brennan a fait cela comme une championne. Elle a pris Elisabeth I à la fin de sa vie, au moment où elle a dû accepter l’exécution de Marie Stuart. Ca c’est une période très intéressante de la vie de la dernière des Stuarts (pour ceux qui veulent une mise à jour très rapide, je vous conseillerait trois films : Deux sœurs pour un roi, Elisabeth I et Elisabeth : l’âge d’or) (ce n’est pas d’une précision sans faille historiquement mais cela vous mettra bien dans l’ambiance).  Et bien l’autrice y  a ajouté une intrigue faerique qui s’ajuste très bien : une révolution dans la Cour d’Onyx qui est mystérieusement apparue le jour du couronnement d’Elisabeth.

J’ai adoré suivre ce jeu d’intrigues et avec une connaissance de cette période historique assez profane, et bien ces deux intrigues se marient extrêmement bien et j’avoue que ce premier tome a été un régal. Le deuxième tome est sorti et il n’y a pas très longtemps, alors je pense que je ne vais pas me tarder à me jeter dessus.

Un commentaire sur “Minuit jamais ne vienne

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :