37 minutes pour survivre

Auteur P-J Hérault
Saga Cal de Ter
Numéro de tome 5
Genre Science-Fiction
Maison d’édition Bragelonne
Nombre de pages 214
Obtenu le 18 Octobre 2017
Lu le 05 Mars 2019
Dans le cadre de Poursuivre une chouette saga
En un mot J’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver Cal et Giuse
On sent quand même que la saga s’étire  

Résumé : Dans le désert, sous l’épave disloquée du Module, le sable commence à bouger. Une main apparaît, qui tâtonne, repère une plaque de plasto-métal et s’y accroche maladroitement… Tout le haut du corps de Lou est hors sevice… L’androïde passe son pied par l’ouverture de la paroi et ses doigts de pieds saisissent un contact, arrachant la protection. Une secousse fantastique le secoue. L’énergie de la pile secondaire l’envahit. Il s’autorépare à une vitesse folle. Des contacts se soudent, d’autres sont mis en dérivation… Il faut faire vite pour aller au secours des Survivants de la Terre .. Tout peu sauter…

Nos aventuriers retournent sur Terre

Il fallait bien que cela arrive dans le train train quotidien de Cal et Giuse : on a des nouvelles de la Terre et elle existe toujours. Surprise et choc bien entendu pour nos deux scientifiques. Et même s’ils adorent leur planète d’adoption : Vaha, la curiosité est trop forte : que sont devenus les Hommes ? Comme vous vous en doutez, on va faire un peu de tourisme.

Et pour nos plus grand plaisir, les voici de nouveau en vadrouille. Même après quelques mois sans avoir lu la saga, on retrouve nos petites habitudes. J’avoue que je ne me lasse pas de partir en aventure avec eux car le maître mot est à chaque fois le même : curiosité et bienveillance.

Et décident bien entendu d’intervenir

Forcément, l’humanité étant ce qu’elle est, notre duo est déçu. On s’approche quasiment à une société à la Mad Max. Plus aucune trace de civilisation quasiment. Les gens y sont primaires, violents et xénophobes. Forcément, Cal et Giuse ont voulu intervenir car on ne peut plus les considérer comme de simples hommes mais quasiment comme des créateurs de mondes.

En bref, ce tome nous fait pointer deux choses. La première, c’est que notre duo s’est totalement affranchi de la Terre. Ils se sont rendus compte qu’ils ne sont plus vraiment des Terriens. Ils sont plus Vahiens maintenant. Et autre chose, ils ne sont plus vraiment des hommes non plus, ils sont des créateurs de civilisations. Autrement dit, ils sont quasiment l’équivalent des dieux de la mythologie grecque ou romaines parce qu’ils aiment aussi se mêler à la population. Il nous reste encore deux tomes avant de clore la saga et je me demande bien ce que l’auteur nous réserve pour le grand final.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :