La Chute d’Hypérion

Auteur Dan Simmons
Saga Cantos d’Hypérion
Numéro de tome 2
Genre Science Fiction
Maison d’édition Robert Laffont
Nombre de pages 564
Obtenu le 20 Octobre 2012
Lu le 11 Mars 2019
Dans le cadre de Poursuivre une chouette saga
En un mot C’est toujours aussi planant
J’ai compris beaucoup de choses par rapport au premier tome
A quand le 3ème ?

Résumé : Voici enfin La chute d’Hypérion, tant attendu, qui prolonge et conclut Hypérion.

Tous les secrets d’Hypérion seront dévoilés, toutes les énigmes résolues, dans un style à nouveau différent qui démontre une fois encore l’exceptionnel talent de Dan Simmons.

Vous saurez pourquoi les sept pèlerins se sont retrouvés sur la planète mystérieuse qui abrite les Tombeaux du Temps. Vous découvrirez les véritables ressorts de la guerre qui fait rage autour d’elle et qui menace d’embraser toute la galaxie humaine, tout le Retz.

Vous comprendrez le rôle unique du cybride de John Keats, le poète ressuscité, et celui du gritche.

Ici s’affrontent des dieux, créés par les humains ou descendant d’eux.

Un second tome à l’image des écrits de Dan Simmons

Lorsque j’avais lu le premier tome des Cantos d’Hypérion, j’ai un souvenir très précis de ce que j’avais ressenti. J’avais adoré les histoires des personnages, c’était super bien écrit mais pourquoi? Quelle est la finalité de ce pavé que je me suis enquillée ? Mais oui, j’ai beau aimer un texte pour sa forme mais parfois j’aime connaître la finalité d’un roman. Rassurez-vous, je suis tout de même quelqu’un de persévérant donc j’ai entamé le deuxième tome. Et là, une vérité que mon cerveau a sûrement délibérément effacé de ma mémoire afin de préserver ma santé mentale m’est apparue comme une évidence : C’est Dan Simmons qui a écrit la saga !

Quand j’en ai parlé à mon meilleur ami, il fut pris d’un fou rire car c’est lui qui m’a offert mon premier Dan Simmons avec la saga Illium. Cela dit, j’ai compris un truc : c’est normal que je n’ai rien compris de la finalité du premier tome puisque l’auteur ne l’expliquera qu’en tome 2. D’un coup, je me suis sentie mieux, surtout que je n’avais pas vraiment envie de me relire une troisième fois le premier tome aussi plaisant soit-il. J’ai donc entamé le deuxième volet, me préparant à recevoir des révélations à chaque page.

Une belle clôture de cycle

Et effectivement, des révélations, j’en ai eu un paquet. Alors autant vous le dire de suite, si vous entamez Hypérion, n’ayez pas peur d’un peu de mysticisme d’une part. D’autre part lisez Hypérion et la chute d’Hypérion dans un laps de temps assez court histoire de ne pas rester sur votre faim. Je sais, il y a plein de pages et Dan Simmons est complètement givré. Mais si vous voulez tout comprendre correctement et faire un voyage de folie, ça vaut le coup. Car vous saurez ce qu’est devenu le bébé Rachel mais aussi les autres pèlerins qui vont combattre le Grinch. Vous saurez s’il y aura une énorme guerre intergalactiques. Vous saurez ce que sont les tombeaux du temps.

Enfin, sans vous en rendre compte, vous fermerez ce livre à la fin avec le sentiment que vous avez dit vos adieux à certains personnages, certes, dans la douleur ou pas d’ailleurs, mais avec surtout ce sentiment d’être prêts pour une nouvelle ère. Et aussi avec un sentiment de plénitude car vous avez vécu une vie avec eux. Autant vous dire que je suis boostée à mort pour entamer l’éveil d’Endymion mais aussi de relire la saga Fondation (oui je sais, je digresse car les deux auteurs n’ont absolument rien à voir)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :