La chute

Auteur Brandon Sanderson
Saga Elantris
Numéro de tome 1
Genre Fantasy
Maison d’édition Orbit
Nombre de pages 285
Obtenu le 11 Février 2014
Lu le 04 Mars 2019
Dans le cadre de Ma lecture commune avec Séverine
En un mot Le plaisir de renouer avec Brandon Sanderson
La curiosité de voir sa première saga
Et trouver cela génial comme de bien entendu  

Résumé : Jadis. Elantris était splendide. On l’appelait la cité des dieux, elle rav minait de pouvoir. La légende dit que ses habitants étaient immortels. Force, vitesse. perspicacité : ils pratiquaient la magie d’un simple mouvement de la main. On venait de très loin pour admirer Elantris et profiter de ses richesses. Jadis, le Shaod était une bénédiction. Magie bienveillante, elle frappait au hasard, souvent la nuit. aussi bien le voleur que le marchand, le noble que le guerrier, hommes. femmes et enfants. Ceux qui étaient choisis ne vieillissaient plus et pouvaient vivre dans les murs d’Elantris. une Vie libre et éternelle. Cette éternité a pris fin il y a dis ans.

Comme une envie de se replonger dans un des premiers Brandon Sanderson

Mes premiers contacts avec cet auteur a été la saga Fils des Brumes où j’ai découvert un nouveau système de magie très visuel avec des métaux et surtout une mythologie extrêmement poussée et enfin une intrigue immense. J’ai su que je tenias quelque chose. J’ai donc poursuivi avec la saga Cœur d’acier et Légion où tout ce que j’avais exploré avec Fils des Brumes s’est confirmé. Pour se la faire courte : c’est un auteur génial qui va vous embarquer très très loin. Vous avez affaire à un constructeur de mondes hors pair.

Mais il y a un gros problème avec Brandon Sanderson : C’est un auteur extrêmement prolifique. Vous pourriez quasiment en lire deux livres par an et pas des petits si vous voyez ce que je veux dire. J’ai vu qu’il avait eu l’autorisation de terminer la saga de la Roue du Temps par exemple ce qui a supposé qu’il a fallu que je lise la saga. Sans compter les archives de Roshar, les Légions de poussière… J’ai eu un bref sentiment mais très humain de découragement. Puis je me suis dit que j’allais commencer par le début : Elantris. C’est une duologie et courte qui plus est. On s’occupera du reste de sa bibliographie plus tard 🙂

On sent déjà les tendances de l’auteur à nous construire des univers très complexes.

Me voici donc dans un monde où il y a une cité : Elantris. C’est une cité qui jadis avait une magnificence absolue. Les habitants étaient comme des dieux. Puis il y a eu le Shaod qui les a tous maudits. Et chaque habitant de la ville toute proche peut avoir cette malédiction et être envoyé dans la cité. C’est ce qui est arrivé au Prince qui va tenter de démêler le pourquoi de cette condition. Dans le même temps, sa fiancée débarque et découvre les intrigues du château des vivants entre le roi complètement incapable et un prêtre qui veut renverser le royaume.

Et tout ça en moins de 300 pages pour le premier tome ce qui vous laisse imaginer ce que l’auteur peut vous faire avec plus d’expérience et plus de pages. La plus grosse difficulté de ce livre ? Le fermer de temps en temps pour retourner à la vraie vie. Des défauts ? Si vous ne connaissez pas l’auteur et son niveau, vous ne les verrez pas. Sinon oui, c’est un petit peu simpliste parfois mais déjà, le niveau est assez impressionnant. Je vous dis donc à très vite pour le deuxième volet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :