Derniers jours

Auteur Adam Nevil
Saga  
Numéro de tome  
Genre Fantastique
Maison d’édition Bragelonne
Nombre de pages 456
Obtenu le 27 Juin 2018
Lu le 15 Mars 2019
Dans le cadre de Lire un livre qui fait peur
En un mot Je l’ai lu sous les conseils d’un podcast qui fait peur : Le Bureau des Mystères
Et j’ai eu des frousses pas croyables en le lisant
Un livre qui va vous happer

Résumé : Quand Kyle Freeman, réalisateur indépendant, est chargé de réaliser un documentaire sur une secte oubliée, il y voit un moyen de rembourser ses dettes. Le Temple des Derniers Jours, basé dans le désert d’Arizona et dirigé par un gourou à la réputation sulfureuse, a connu une fin sanglante. Pourtant, les rumeurs vont encore bon train sur les pratiques déviantes et les expériences paranormales du groupe. Bientôt, une série de phénomènes inexpliqués s’abat sur la production. Visites nocturnes troublantes, disparitions soudaines et découvertes d’atroces artefacts, le tournage vire au cauchemar…

Quand tu suis les recommandations du Bureau des Mystères

Vous ne le savez sûrement pas, et c’est bien normal, mais quand je ne lis pas, j’écoute beaucoup de podcasts audio. Et il y en a un qui j’aime particulièrement, c’est le bureau des mystères. Ce podcast s’amuse à rechercher des histoires fantastiques et à enquêter sur le mystère de ladite histoire. Evidemment, il ont fait une émission spéciale Creepy Pasta, histoires que j’apprécie particulièrement. Durant cet épisode, un des podcasteurs nous recommande Derniers jours d’Adam Nevill. Je m’empresse de me le procurer et puis évidemment, j’oublie.

Quelques mois plus tard, je cherche quelque chose à lire et j’oublie évidemment la cause de cette achat. C’est le but, je vous rassure car comme cela, j’oublie entièrement le résumé et j’ai ainsi de belles surprises et découvertes lorsque je décide de l’ouvrir. Et comme j’avais oublié tout cela, je débute ma lecture en pleine nuit, un soir de giboulées de Mars quand tout le monde dormait. Après une nuit à faire des cauchemars, autant vous dire que je me souvenais parfaitement du pourquoi j’avais acheté le bouquin !

Les sectes ? Un thème propice au thriller horrifique ?

Derniers jours parle de l’histoire d’un réalisateur de films indépendants qui va tourner un film sur les derniers jours d’une secte aux obscures pratiques et dont la gourou est morte assassinée ou sacrifiée dans d’anciennes mines d’Arizona. Ca c’est de la mise en abime parce qu’en suivant la réalisation du documentaire, on va enquêter sur ce qui s’est passé sur cette secte. Ce que l’on sait, c’est que c’était un mouvement hippie qui a mal tourné juste après les évènements de Charles Manson qui avait défrayé les chroniques pour de vrai à l’époque mais qui va exciter les imaginations

Or, il y a eu dans le roman des précédentes enquêtes sur cette secte mais tout ce que l’on sait, c’est que ces documentaires ont été mal faits et qu’ils ne prenaient pas en compte tous les aspects de l’enquête. Et que les aspects manquants étaient les aspects paranormaux, ce que va explorer notre réalisateur : Kyle. Même qu’il a été choisi pour cela car lors d’un des précédents reportages, il n’avait pas écarté cette hypothèse sans prendre parti non plus. Vous l’avez deviné, c’est ce personnage qu’on va suivre et c’est à lui qu’il va arriver des trucs.

Une mise en abime qui va vous immerger dans cette histoire.

En effet, c’est là où Adam Nevill est doué parce que si on parlait de l’histoire horrifiques d’une secte de la fin des années 70, oui, cela pourrait faire son petit effet mais bon, nous resterions à l’extérieur du récit. Par contre, le fait que Kyle, un réalisateur qui a vraiment besoin de ce contrat pour sortir de la faillite subisse des épisodes angoissants et paranormaux, sur une période très courte (à peine quelques semaines) et qu’on ne sait pas vraiment ce que c’est ni si c’est à cause de la secte : là ça remue des choses en nous puisque cela nous implique.

Et c’est cet exercice de style qui va nous faire pardonner des irrégularités de rythme dans le récit. C’est aussi ce qui va vous faire ancrer le roman dans la réalité et donc forcément c’est ce qui va nous faire flipper. Il y a des scènes qui sont extrêmement bien écrites et qui vous causeront sûrement quelques petits moments frissonnants. Et je vous avouerai que j’ai réellement aimé ces passages que j’en ai oublié les imperfections du livre. Je vous recommande donc fortement cette lecture.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :