Octobre – Décembre

Auteur Haruki Murakami
Saga 1Q84
Numéro de tome 3
Genre Contemporaine
Maison d’édition Belfond
Nombre de pages 530
Obtenu le 20 Octobre 2012
Lu le 25 Mars 2019
Dans le cadre de On dépoussière les vieilles sagas
En un mot Comme quoi lire des trucs à la mode 6 ans après…
Cela dit, je me suis vite souvenue de l’intrigue
Je ne retenterai plus l’expérience cela dit

Résumé : Ils ne le savaient pas alors, mais c’était là l’unique lieu parfait en ce monde. Un lieu totalement isolé et le seul pourtant à n’être pas aux couleurs de la solitude. Le livre 3 fait entendre une nouvelle voix, celle d’Ushikawa. Et pose d’autres questions : quel est ce père qui sans cesse revient frapper à notre porte ? La réalité est-elle jamais véritable ? Et le temps, cette illusion, à jamais perdu ? Sous les deux lunes de 1Q84, Aomamé et Tengo ne sont plus seuls…

Quand tu te souviens pourquoi tu as commencé la saga

Et j’ai dû chercher croyez moi. Laissez-moi revenir quelques années en arrière où débarque en France le phénomène 1Q84. Dans la blogosphère, même si tu lisais de l’imaginaire comme moi, et bien ça faisait un peu intellectuel de lire cette trilogie. Et les nanas se rengorgeaient, en prenant un air inspiré et en disant que l’écriture y était totalement exotique et que, en gros, pour connaître tout de la littérature (je grossis à peine le trait), il fallait lire du Haruki Murakami. De préférence avec un bon thé vert (autant rester dans le thème). Et en faisant aussi un clin d’œil complice qui précise que cette trilogie n’était pas forcément accessible à tout le monde.

Bref, c’était le moment où je regardais beaucoup de Booktube (j’ai sélectionné mes chaines depuis) et forcément quand tu entends parler d’une saga tous les jours, c’est tout simple, tu penses que tu as envie de la lire. C’est comme ça qu’un soir de débauche, j’ai pris une trilogie de lecture contemporaine alors que je ne lis quasiment jamais du contemporain (et je sais pourquoi en plus), sans avoir lu le résumé, sans avoir pris du recul pour me rendre compte que j’ai été influencée par les influenceurs (oui je sais, j’ai eu du mal à digérer cette trahison de moi-même) : que dalle ! Il est inutile de vous dire que cette vieille PAL, je fais maintenant attention d’en sélectionner de temps en temps pare que ca devient compliqué de gérer tous ces livres dont je ne suis pas certaine d’avoir vraiment eu envie de les lire (mais ceci est un autre débat).

Bienvenue dans les Terres du contemplatif !

Il faut savoir que la trilogie 1Q84, c’est pas vraiment quelque chose d’haletant comme Da Vinci code où tu as l’impression que tu vas remettre en question tes croyances toutes les deux pages. Nan. Clairement, l’action est distillée tout au long de la saga avec parcimonie. Chaque fois qu’un personnage se pose, l’auteur va prendre soin de vous faire part de ses réflexions, de sa vision de la vie, de celle des voisins, la totale. Si on peut raccorder aussi des descriptions poétiques du personnage en train de penser avec le paysage environnant et une métaphore sur la nativité ou la sexualité, l’auteur est content.

J’ai eu du mal à m’y faire car c’est rarement mon truc. Le mieux avec ce genre de texte, c’est de lire à voix haute pour s’ouvrir au rythme de la phrase. Certaines pages vont vous sembler complètement à l’ouest et vous aurez raison. Alors je ne peux pas vous dire que je n’ai pas aimé car j’ai aimé écouter et lire certains passages que je trouve très beau. Mais est ce que j’ai apprécié cette expérience, sur trois bouquins ? Non très peu. La majeure partie du temps, je me suis ennuyée parce qu’il ne se passe pas grand-chose en fait. Ce n’est pas mon style d’écriture en roman mais plutôt en nouvelle ou en poésie vous voyez ? Et puis surtout, sans vouloir vous mentir : j’ai passé la trilogie sans rien comprendre au monde de 1Q84 et aux little people (et ouai).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :