The Promised Neverland #1

Auteur Kaiu Shirai et Posuka Domisu
Saga The Promised Neverland
Numéro de tome 1
Genre Manga – Shonen
Maison d’édition Kané
Nombre de pages 192
Obtenu le 1 Mars 2019
Lu le 29 Mars 2019
Dans le cadre de Trouver une saga familiale
En un mot Moralité : c’est moi qui l’ai trouvé, c’est moi la dernière qui l’ait lu
Et cela faisait longtemps que je n’avais pas lu une saga comme ça

Résumé : Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House s’épanouissent sous l’attention pleine et entière de Maman, qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable vérité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort.

A la recherche d’une saga familiale ?

Vous le savez depuis le temps, un petit manga de temps en temps, cela fait toujours du bien et j’aime bien me consacrer à une saga de temps en temps; COmme j’ai beaucoup de chance, j’ai deux adorables enfants qui aiment lire et ils sont dans leur période manga. Imaginez donc le tableau : deux enfants malheureux en manque de manga qui me demandent si on peut faire un tour au Furet du Nord parce qu’ils n’ont rien à lire (on les plaindrait presque). Je vais avec eux et je tombe sur Promised Nerverland et je le prends parce que je me souviens de l’avoir vu chez d’autres que les critiques étaient bonnes.

Je pensais naïvement que j’allais le lire dans la semaine mais c’était sans compter avec mes deux minis raptors avides de choses à lire et surtout ravis de me piquer des trucs. Et ils sont convertis le Prince Charmant en prime. Résultat des courses un mois plus tard, j’ai réussi à lire le premier tome alors que tout le monde en est au septième… Chienne de vie !

Un tome d’introduction qui s’annonce plus complexe qu’on ne le croit.

Au départ, je me suis dit qu’on tombait sur une saga d’évasion et basta. Que nenni ! EN fait, c’est un jeu d’esprit sacrément costaud entre d’un côté trois enfants surdoués qui cherchent à sauver tout un orphelinat contre une gouvernante qui les élève pour nourrir des monstres. Si les jeuxx étaient clairs, ce manga serait simple saug que dans l’apparence, on doit maintenir une certaine carapace d’orphelinat idyllique.

J’ai adoré ce tourbillon d’émotions mais aussi ce suspense constant. Ce pemier tome a bien entendu posé les bases de l’intrigue mais il nous appâte aussi en suggérant des jeux d’ombres permanents entre les différents protagonistes. Je vous dis à bientôt pour le tome 2 si jamais les enfants me laissent le lire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :