Chak de Palar

Auteur P J Hérault
Saga Cal de Ter
Numéro de tome 6
Genre Science-Fiction
Maison d’édition Bragelonne
Nombre de pages 214
Obtenu le 18 Octobre 2017
Lu le 1 Avril 2019
Dans le cadre de poursuivre une chouette saga
En un mot Ça sent la fin de la saga
J’ai hâte de découvrir le fin mot de l’histoire

Résumé : Cal et GIuse sont une nouvelle fois sortis de leur hibernation. La planète Vaha traverse de nouveaux maux face auxquels seuls les demi dieux autoproclamés peuvent réagir efficacement. En effet, alors qu’une maladie est en train de décimer les habitants de ce monde, une horde de sauvages massacre les habitants

Une bonne dose d’action et de combat attend donc nos deux amis devenis l’équivalent des dieux ou presque sur leur planète d’adoption.

Un virus inconnu et des gens pour exterminer les infectés.

AU moment où je débute ce tome, je sais qu’on approche de la fin car le premier truc que je me dis, ce n’est pas : quelles sont les aventures de Cal et Giuse mais plutôt qu’est ce qui justifie encore une intervention de nos deux héros. J’ai jeté un coup d’eoil discret sur mon niveau dans la saga : tout va bien. J’en suis au tome 6 sur 7, ce qui sinifie aussi que je dois commmencer à faire mes adieux aux personnages principaux.

Et donc nous sommes vers le XII Siècle sur la planète VAha. Il y a des gens qui deviennent tous rouges et avant de mourir de maladie en contaminant la terre entières, des hommes noirs vont les massacrer. Evidemment, notre duo trouve que tuer en masse des gens, c’est pas cool donc ils vont tout simplement enquêter sur ces hommes et tenter de trouver un remède. Ca tombe bien, c’est pile poil ce que l’on attend d’eux. C’est parti donc pour la partie enquête du roman.

La rage de Cal et l’humanité des robots.

Face à la population guerrière, Cal et Giuse peut trouver le dernier rempart contre ces massacres. Ils ne se posent pas la question et courent les aider et n’abandonnent pas même quand il n’y a plus d’espoir. Les habitants montrent aussi leur art maintenant de manier la politique et on prend toujours autant plaisir à voir cette vibilisation évoluer entre deux vannes de CAl et Giuse bien entendu.

Enfin, on notera l’évolution des compagnons robots de Cal Et Giuse. En effet, au fur et à mesure qu’ils vivent des aventures avec nos deux Terrieux, ils tendent de plus en plus à ressentir des sentiments. On se retrouve même avec un ordinateur central qui fait des blagues de plus en plus. j’ai donc hâte de lire le dernier volet de cette saga car je sen qu’elle va être très intéressante;

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :