La vengeance du nain

Auteur R.A. Salvatore
Saga Le Codex des Compagnons
Numéro de tome 3
Genre Fantasy
Maison d’édition Milady
Nombre de pages 397
Obtenu le 12 Mai 2017
Lu le 8 Avril 2019
Dans le cadre de Finir une saga
En un mot Une conclusion pas si mal que cela
Il va falloir que je me hâte de lire les autres sagas

Résumé : La conclusion de la trilogie ! La guerre fait rage dans les Royaumes Oubliés. Le monde est plongé dans les ténèbres et le sang coule à flots, des hordes d’orcs marchent sur le Nord et des cités tombent assiégées, de vieilles amitiés sont mises à l’épreuve et de nouvelles alliances se créent… Mais au bout du compte, tout pourrait dépendre d’un seul elfe noir. S’il choisit la vie au lieu de la mort, le pardon au lieu de la vengeance, l’ordre au lieu du chaos… la paix au lieu de la guerre.

Quand tu te rends compte que tu es sacrément en retard….

Si vous avez lu ma chronique précédente, vous avez vu mon allusion subtile sue les aventures de Drizzt. Bien entendu, je savais que je n’avais pas terminé une de ses aventures. Bien entendu, il me prit de regarder la bibliographie de l’auteur et mon constat fut lourd. J’avais déjà  lu une bonne vingtaine de romans de l’univers des Royaumes Oubliés. Sauf que bon, il me reste le même nombre à lire en fin de compte…

Je me suis dit qu’il fallait bien commencer par terminer ma trilogie en cours, histoire de repartir sur de bonnes bases. Surtout que, pour ne pas changer, je n’ai pas lu les sagas dans l’ordre (je suis persuadée que cela vous étonne tiens) et donc me voilà partie dans la fin des dernière aventures en date des Compagnons du Hall ressuscités par la déesse Mailiki.

Des nains acculés, des drows vengeurs, des sièges qui s’éternisent, bref la routine dans les Royaumes Oubliés.

Comme toujours, l’auteur a peur qu’on s’ennuie alors pour le grand final, nous avons une avalanche de scènes d’action avec beaucoup de points de vue. Bien sûr, nos héros sont dispersés et ils vont se retrouver pour la bataille finale. Le méchant du tome ou de la saga va montrer qu’il est vraiment méchant. Des alliés inattendus vont se dévoiler. On va aussi comprendre deux ou trois trucs de l’intrigue générale. Enfin, on va avoir aussi la grande bataille finale.

On a beau soupirer comme quoi c’est toujours la même chose mais quand même. On aime ces résolutions d’intrigues tant attendues et ces fins qui se terminent plutôt bien. On peut dire ce que l’on veut de R A Salvatore, mais il sait décrire un bon combat sous différents points de vue. Alors autant profiter de ses talents. Quand j’aurai envie d’une petite littérature sympa et sans prise de tête, je ressortirai tranquillement une des trilogies de l’auteur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :