Vicious

Auteur V.E. Schwab
Saga Evil
Numéro de tome 1
Genre Science-Fiction
Maison d’édition Lumen
Nombre de pages 533
Obtenu le 26 Février 2019
Lu le VO : 1 Juillet 2016
VF : 15 Avril 2019
Dans le cadre de Relire un livre en VF
En un mot Une excellente lecture autant en Vo qu’en VF
Vik et Eli sont deux personnages qui me parlent beaucoup  
Une lecture autant pour les Ados que pour les adultes

Résumé : Le combat du mal contre le mal absolu.

Autrefois, Eli et Victor étaient les meilleurs amis du monde. Mais cette époque est bien finie. Elle est même… morte et enterrée.

À la fac, Eli le brun et Victor le blond partagent la même chambre. Ils sont inséparables et pourtant absolument aux antipodes l’un de l’autre. Victor, c’est l’ombre : complexe et torturé, il passe ses journées à noircir les ouvrages de développement personnel de ses parents pour laisser apparaître des slogans d’un pessimisme saisissant. Eli, c’est la lumière – un garçon fascinant, doté de toutes les qualités, charismatique et solaire. Pourtant, sous la surface lisse du visage parfait de son ami, Victor entrevoit des démons inavouables. Et il n’est pas au bout de ses surprises…

Car un jour, Eli fait la découverte du siècle : des pouvoirs surhumains semblent se manifester chez ceux qui ont subi une expérience de mort imminente. On les appelle des EO – pour  » ExtraOrdinaires « . Aveuglés par l’ambition et la curiosité, les deux amis se lancent un défi insensé : celui de frôler la mort pour percer ce mystère. Malheureusement, leur tentative tourne au désastre. Dix ans plus tard, Victor croupit en prison, tandis qu’Eli est acclamé en héros. Mais ce que le monde entier ignore, c’est que le véritable monstre rôde dehors, en toute liberté…

Une réécriture de l’Histoire du Professor X et de Magneto ?

V.E. Schwab : voilà une autrice que j’aime beaucoup. J’ai adoré sa trilogie a Darker Shade of magic et il y a quelques années, lorsqu’elle a sorti son premier volume de The Villains, je me suis jetée dessus et je me suis régalée. Vicious : vicieux en anglais : ça c’est du titre qui t’envoie du pâté et surtout qui te met dans le bain. Ce ne sera pas une bataille du bien contre le mal. C’est une bataille entre deux anciens meilleurs amis qui ont joué à l’apprenti sorcier et qui maintenant se détestent.

Alors non ce ne sera pas la grande bataille entre Charles et Erik car le plus terrible dans cette version-là, c’est que ces deux hommes sont toujours amis. Ils ont juste deux points de vue différents au point de changer le monde. Là, entre Victor et Eli, c’est de la haine qu’on sent au début du livre et le chapitre suivant qui nous fait remonter à 10 ans en arrière : c’est une forte amitié. Sauf que c’est une amitié malsaine entre deux génies. Et le but du roman, outre le fait qu’on va voir leur bataille, c’est qu’on va tenter de déterminer pourquoi on en en est arrivé là. Et c’est l’un des intérêts majeurs du roman.

Une histoire d’amitié malsaine ?

Carrément ouai. Avec la petite touche de pervers narcissique qui va bien avec pendant qu’on y est  ! Prenons Victor : il n’est pas dans l’ensemble un mauvais gars mais il a  un terrain fragile : des parents qui ont réussi et qui veulent l’analyser tout le temps en le délaissant. Il est brillant mais personne ne le voit car personne ne fait attention à lui ce qui fait que personne sait à quel point il peut être sympa.

Quant à Eli, c’est l’image du type brillant, beau, grand fort et intelligent. Il fait la connaissance d’Eli et en quelques temps, il lui pique sa copine, ses idées, sa vie. Mais il tourne de telle manière qu’on peut penser que Victor est en fait jaloux. En tant qu’adolescent, on se reconnait facilement en Victor. En tant que Parents, on a souvent vu un Eli gravitr autours de nos ados. Et je ne vous cite que les deux personnages principaux car il y en a d’autres. Même s’ils sont un poil caricaturaux parfois, il nous touchent car ils nous ressemblent… Avec des super pouvoirs en plus bien entendu.

L’autrice réussit à ne pas prendre parti dans ce conflit, du moins elle nous en laisse l’apparence.

Evidemment, on a le point de vu de Victor en priorité et donc on a tendance à prendre parti mais les passages avec Eli peuvent parfois nous mettre un doute quand même. Ainsi, l’autrice nous laisse nous faire notre avis dans cette ambiance totalement malsaine. On comprend mieux ainsi les titres de la saga mais aussi celui du premier tome.

En bref, j’ai passé une aussi bonne lecture en VO qu’en VF. J’aime beaucoup son style d’écriture en anglais, s’yle qui rend la lecture très limpide. Quant au boulot des traducteurs, je trouve qu’ils donnenet un charme indéniable à la VF. J’ai hâte de voir ce que donne le deuxième tome.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :