L’élixir de l’oubli

Auteur Pierre Pevel
Saga Le Paris des Merveilles
Numéro de tome 2
Genre Fantasy
Maison d’édition Bragelonne
Nombre de pages 379
Obtenu le 25 Mars 2019
Lu le 30 Avril 2019
Dans le cadre de Ma lecture commune avec Melcouettes
En un mot Un très bon deuxième tome
Sans aucun temps mort comme d’habitude
Mais tout en gardant quelques moments très comiques

Résumé : Quelques mois après l’épilogue des Enchantements d’Ambremer, notre mage préféré va se voir confronté de nouveaux à un tourbillons d’événements tous plus incompréhensibles les uns que les autres. Cela commence par l’état de santé détérioré d’Edmond Falissière, historien et meilleur ami de Griffont, qui doit partir en Auvergne faire une cure. Puis par la découverte d’une colonie de minimets inconnue en plein coeur de ce Paris de la Belle Époque. Et enfin par la présence d’un mage noir, Giacomo Nero dont tout le monde semble avoir peur …

On découvrira également ce qu’il advint très secrètement dans le royaume de France durant l’hiver 1750, on fera également connaissance avec un mystérieux personnage, le Lys pourpre, d’une baronne de Saint-Gil et d’un chevalier de Castelgriffe …

Une enquête dans le passé pour une enquête dans le présent…

Dans ce deuxième tome du Paris des Merveilles, Pierre Pevel a un gros problème : on connait tous les personnages. Comment va-t-on faire pour étoffer l’intrigue ?  Et bien Pierre Pevel a pensé à tout car il va nous dévoiler la rencontre entre nos deux chers personnages. Et bien entendu, rien que cela vaut le détour.

Ainsi, on effectue la première enquête qui a composé notre couple mais on va aussi en ouvrir une autre où Griffont va risquer sa vie pour protéger son épouse et aussi le monde merveilleux. J’avoue que le fait d’avoir deux enquêtes est pas mal du tout puisqu’il faut bien avouer qu’on se sent comme chez soi dans cette saga.

L’origine des cercles de mages.

Outre le fait de connaître un Griffont plus jeune et donc beaucoup plus drôle, on a surtout l’occasion de suivre un évènement historique ici : la création des cercles de mages. J’avoue que c’est un détail qui, dans le tome précédent, m’avait intriguée car lorsqu’on regarde ces cercles, cela ressemble pas mal aux clubs aristocrates.

Maintenant, on sait surtout que ce sont les mages grenat sui ont commencé et qu’en prime ils ont voulu recruter Griffont. Je note que déjà à l’époque, les futurs cercles se l’arrachent déjà ce qui montre bien son potentiel.

Un duo qui fonctionne toujours aussi bien.

Ainsi, c’est avec grande joie que j’ai poursuivi ma lecture dans cette saga. Ce second tome m’a presque fait peur (plus sérieusement, ayant déjà lu une saga de l’auteur, je partais déjà très confiante) car on risquait un tome de transition. Mais grâce à l’auteur, on retrouve des origines à de belles histoires et c’est avec cette base qu’on peut résoudre les énigmes actuelles.

En bref, ce fut une lecture très tranquille et surtout excellente. Il va falloir que je me résolve à lire le dernier tome afin de connaître la finalité de ce cycle. Je vous dis donc à très vite pour la conclusion.

2 commentaires sur “L’élixir de l’oubli

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :