Aubemort

Auteur James Barclay
Saga Les chroniques des Ravens
Numéro de tome 1
Genre Fantasy
Maison d’édition Milady
Nombre de pages 648
Obtenu le 19 Octobre 2012
Lu le 2 Juin 2019
Dans le cadre de  En finir avec sa très vieille Pal
En un mot C’est un peu comme la Compagnie Noire
Mais en moins bien
Et l’auteur veut toujours nous destabiliser

Résumé : Les Ravens ont combattu ensemble durant des années… Six hommes et un elfe vendant leur épée au plus offrant dans les guerres qui ont déchiré Balaia. Tout en restant loyaux envers leur code d’honneur et envers eux-mêmes.

Mais en acceptant d’escorter un mage du Collège de magie Xetesk dans une sinistre mission, ils se jettent dans un écheveau d’influences politiques et d’anciens secrets qui va changer leur vie pour toujours. Car ils doivent trouver AubeMort : un sort qui, s’il est lancé, provoquera la fin du monde.

Comme une envie de retrouver la Compagnie noire ?

Quelques temps apr-s avoir lu le premier tome de la Compagnie Noire, j’ai été prendre la saga des chroniques des Ravens, parce que, avouons lu, le résumé ressemble vachement à celui de la Compagnie. Mais est ce que c’est dans la même veine ? PArce que c’est important avant de se lancer là dedans de savoir où on met les pieds. Vous tombez bien, je me suis lue toute la saga de la Compagnie Noire de Glen COok, j’ai eu le temps de la digérer surtout que c’est un gros morceaux et surtout je viens de commencer cette saga de la Chronique des Ravens avec en tête que j’allais me dire quelque chose de similaire à la saga de Glen Cook.

Et effectivement, sur le vernis, on a une similitude : c’est une compagnie de mercenaires avec un certain code d’honneur et ils vont être embarqués dans une quête. Peut être celle qui va les amener à devenir une légende, peut être celle qui va les anéantir. Point. C’est absolument tout. En effet, la Compagnie Noire, c’est un recueil de journaux de bord alors que pour les RAvens, c’est un récit à la troisième pesrsonne. Cela découle sur la deuxième différence qui est que dans la Compagnie Noire, nous avons le récit selon le point de vue de la personne qui rédige le journal de bord. Chez les Ravens, vous aurez le récit de tout le monde, c’est une narration. Il y a encore d’autres différences mais qui ont atttrait à la psychologie des personnages et la quête. Et ce serait trop en dire pour savoir vous pouvez lire les deux. Dans tous les cas, ne lisez pas la chronique des Ravens pour retrouver une expérience similaire à la Compagnie Noire sinon vous tomberez sur un flop pur et simple.

Les Ravens, une compagnie qui a déjà fait ses preuves.

L’avantage de cette saga, c’est qu’on n’aura pas d’origin Story : on évite l’origin story de l’orphelin qui va suivre une quête initiatique afin de devenir un héros. Les Ravens, ce sont six hommes et un mage elfe qui opèrent sur des champs de bataille. Ils sont prisés car ils ont une bonne dizaine d’années d’ancienneté (comprenez que vous ne suivrez pas l’impétuosité d’un chien fou), leurs membres décèdent rarement et ils n’assassinent pas et ne pillent pas.

Au détours d’une bataille, ils perdent l’un de leur membre et tombent sur un mage qui va les engager pour en gros sauver le monde. Ils vont souffrir, ils vont recruter de nouveaux membres, recréer une unité de groupes et sauver le monde (sinon nous n’aurions pas plusieurs tomes) et au passage déjouer un complot entre plusieurs écoles de magie. ALors pourquio chercher un sort qui pourrait anéantir le monde pour le sauver? C’est pour moi le côté gros prétexte du livre. Sinon ça passe et peut être même que je lirai le deuxième tome.

Il faut toutefois passer au dessus de quelques maladresses

IL y a des choses dans cette saga qui m’ont mise mal à l’aise. Pas de quoi me faire arrêter ma lecture mais qui m’ont faites demander plusieurs fois pourquoi je me suis achetée compulsivement ce livre. CA arrive et ce n’est pas très grave en brai, du moment que je passe un bon moment. Toutefois, l’auteur a du mal avec l’alternance des points de vue, faites de manière très brutales et je ne suis pas certaine que ce soit fait pour nous destabiliser. Ensuite, certaines réactions des personnages sont un peu exagérées aussi. J’aurai préféré quelque chose de plus nuancé plus en raccord avec l’expérience des mercenaires.

En bref, un roman pas si mal que cela et même que je lirai la suite à l’occasion puisque je l’ai déjà dans ma pile àlire. Et j’aimerai bien voir l’évolution du récit afin devoir si l’auteur s’est amélioré. Je pense me faire cela le mois prochain, histoire d’écumer un peu la vieille pile à lire

5 commentaires sur “Aubemort

Ajouter un commentaire

  1. Sans vouloir te décourager, ce qui t’a agacé ne s’arrange pas avec le temps. Sur mon blog, j’avais fait la critique de la saga en entier. Un visiteur m’avait laissé comme commentaire que c’était une histoire pour les gars… Bref, tu es peut-être juste atteinte du même mal que moi! lol

    Aimé par 1 personne

    1. Ça y’est un monde s’écroule. On lit de la fantasy de filles 😱
      Cela dit. En dehors de cette remarque totalement 🤢 de ce visiteur. Je maintiens qu’en matière de mercenaires, La compagnie noire est meilleure #etpanlevisiteur 🤣😉

      Aimé par 1 personne

Répondre à Elhyandra Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :