Les révoltés de Bohen

Auteur Estelle Faye
Saga Bohen
Numéro de tome 2
Genre Fantasy
Maison d’édition Editions Critics
Nombre de pages 733
Obtenu le 4 Juin 2019
Lu le 19 Juillet 2019
Dans le cadre de Lire avec mes copines
En un mot Une suite fantastique
Le talent d’Estelle Faye encore confirmé
Un univers addictif

Résumé : J’avais sept ans lorsque les insurgés ont renversé l’Empire, lorsqu’un vent de liberté et d’espoir a secoué jusqu’aux tréfonds de notre trop vieux monde. Je sais, aujourd’hui, que le drame était déjà là, en germe, dans les toutes premières heures de la révolution…

Aujourd’hui les golems immobiles se dressent aux portes de l’ancienne capitale, et des prédicateurs errants nous promettent le prochain retour des Wurms, des anciens dragons d’ombre qui autrefois asservissaient les humains.

Je ne vais pas vous narrer le combat glorieux de la Révolution triomphante, car ce combat-là n’a jamais eu lieu. Les héros parfaits n’existent que dans les bylines, et les insurgés n’étaient jamais que des hommes. Par contre je vais vous raconter comment nous avons continué à y croire, même dans les heures les plus sombres, même quand nous n’avions plus d’espoir. Comment nous n’avons jamais abandonné.

Estelle Faye et l’art d’écrire des suites.

Quand l’année dernière j’ai lu les Seigneurs de Bohen, déjà il me semble que c’était en lecture commune mais pas avec Claire et Hélène. Je crois. Cela dit, ce n’est pas important. Je pensais que c’était un tome unique et cela m’allait très bien. Un an plus tard, Hélène me dit : Et si on lisait les Révoltés de Bohen , et moi je me suis dit : Kwaaa ? Y’a une suite ? (oui je suis super au courant des sorties en ce moment, allez y lapidez moi). Sérieusement, je dis de suite oui car j’ai une absolue confiance en Estelle Faye donc ma prise de risque était nulle. Deux amis avec qui je lis depuis des années, une autrice que je lis depuis des années, il n’y avait aucune chance que je dise non on est d’accord.

C’est donc avec un petit frisson d’excitation que j’ouvre le dernier opus. je comprends vite que quelques années sont passées depusi les Seigneurs de Bohen et qu’un bilan se forme. EN gros, c’est comme si Estelle te disait : bon, tu te souviens de la super révolution qu’on a fait l’année dernière ? OK, j’en ai fait une simulation et j’ai laissé tourner : les personnages ont fait leur vie et on va voir s’ils en ont fait un monde meilleur. Elle ouvre le couvercle, on y jette un coup d »oeil et je ne vous cache pas qu’il y a ans ma tête un  MAis que diantre et sapristi, les personnages ont légèrement dévié de leur projet initial non ? Comprenez pus naturellement par un : Sa mère la pute, qu’est ce qu’ils ont f***???? Et Estelle Faye qui a bossé pour rien en prime ? Révolution de mon ….  » Bref, vous avez compris ma traduction. Cela dit, ça promettait 700 pages de bonheur.

Un monde absolument palpitant.

Alors cette suite ? Et bien elle est sensationnelle car évidemment, nous suivons quelques acteurs de la vie de Bohen jusqu’à l’affrontement final. Des associations inattendues se font. les personnages ont mis 7 ans à évoluer, tout comme le monde que l’autrice a bâti. Alors oui, on reconnaît quelques lieux, on reconnaît quelques personnages mais on doit réapprendre à les connaître et c’est surtout cela le charme de l’autrice : elle va exploiter chaque parcelle de notre petit coeur par rapport au premier opus et elle va nous balayer tout cela en nous montrant un monde  très imparfait.

C’est très particulier comme sensation; EN gros, si un monde ne nous plait pas en fantasy, on change en tant que lecteur et on fait confiance à l’auteur à nous lisser tout cela en prime. Estelle Faye va te construire un monde sympa, va le laisser évoluer tout seul donc le rendre complètement imparfait, et ensuite, elle te tend les gants et te dit : hop on met les mains dans le cambouis et on regarde ce qui se passe. Comprenez qu’on a fait la Révolution au tome précédent mais les personnages étant humains, cela a forcément un peu merdouillé en cours de route. Donc on va voir ce que l’on peut faire maintenant. Avec les moyens du bord.  Alors oui, du coup, on a plus à lire mais avouez que c’est beaucoup plus palpitant non?

Et sinon ? Un petit troisième ?

Ah bah oui, après avoir été maltraitée pendant des centaines de pages, je ne demande qu’une chose : c’est de rempiler ! Je suis dans un état qui ressemble un peu à une dépression post natale dans le sens où l’histoire est terminée et je me retrouve complètement désemparée. J’en veux plus telle une junkie. Et une petite voix à l’intérieur de moi me dit : vas y ! Demande un troisième tome ! On verra bien d’ici quelques mois puisque ce n’est pas moi qui décide, c’est Estelle Faye et elle est en plein festi en Bretagne alors elle ne va pas me répondre.

En bref, que vous dire de ce tome 2 ? Vous vous souvenez de tous les articles qui nous disent mais que lire après la fameuse fin de la série Game of thrones ? Il faudrait peut être que je vous fasse un article un de ces 4 sur ce sujet, spécial auteurs français. Mais la saga Bohen, c’est exactement ce sujet. ON a un monde construit des personnages d’une richesse incroyable et des intrigues bien fouillée. J’ai envie de vous dire : ne cherchez plus. Et qui pus est, Estelle est adorable en salon et en festival. Vous pouvez y aller

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :