Sleeping Beauty

Auteur Stephen King et Owen King
Saga  
Numéro de tome  
Genre Fantastique
Maison d’édition Albin Michel
Nombre de pages 830
Obtenu le 30 Janvier 2018
Lu le 6 Août 2019
Dans le cadre de Tester un fils King
En un mot Un gros bloc qui vous débarque dessus
On reconnaît bien la patte familiale

Résumé : Un phénomène inexplicable s’empare des femmes à travers la planète : une sorte de cocon les enveloppe durant leur sommeil et si l’on tente de les réveiller, on prend le risque de les transformer en véritables furies vengeresses.

Bientôt, presque toutes les femmes sont touchées par la fièvre Aurora et le monde est livré à la violence des hommes.

À Dooling, petite ville des Appalaches, une seule femme semble immunisée contre cette maladie. Cas d’étude pour la science ou créature démoniaque, la mystérieuse Evie échappera-t-elle à la fureur des hommes dans un monde qui les prive soudainement de femmes ?

Dans l’envie de jouer à la fourmilière, je sors la carte : Et si toutes les femmes s’endormaient et ne se réveillaient plus.

Souvenez-vous de Dôme, les amis (ou lisez le, c’est pareil). L’hypothèse de Dôme était simple : et si on mettait une ville sous cloche. Qu’est-ce qu’il se passe. Le constat était glaçant et je pensais heureusement déjà à l’époque que l’auteur était barré mais que j’adorais toujours autant. Ici, on va partir d’un postulat plus que simple : et si toutes les femmes du monde s’endormaient, ne se réveillaient plus et surtout deviennent agressives si on les réveille. Voilà un livre qui mériterait carrément une lecture obligatoire (ou au moins on pose la question de suite.) Va-t-on avoir un Prince charmant qui va les réveiller d’un baiser d’un amour sincère comme dans le conte ?

Autant vous spoiler au moins cette partie-là, parce qu’on parle de la famille King donc évidemment, cela se passe super mal. Le monde devient entièrement chaotique et on sent l’amour des deux hommes et le respect qu’ils ont pour Tabitha (la femme de Stephen et la mère d’Owen pour le coup) : Sachez-le, les femmes s’en sortent super bien. Gros fail pour les mecs quoi. Et vous me dites : mais pourquoi se taper 830 pages pour arriver à cette conclusion? Je ferai semblant pour votre bien être mental et physique de ne pas avoir entendu cette question parce que oui : le but des 800 pages, c’est le talent des deux gars et leur analyse du truc.

Des longueurs ? Vous avez dit des longueurs ?

Les longueurs dans le texte, les digressions et les évènements franchement bizarres, c’est la marque de fabrique des King donc pareil, je ferai semblant de ne rien avoir entendu à ce propos. Sachez qu’on a notre dose et j’ai découvert un truc concernant les livres King qui me dit que je vais avoir d’autres expériences de ce type : ils se lisent encore mieux en audio ! Je peux vous le dire puisque j’avais bien lu les trois quart en ebook à la sortie et puis j’ai abandonné parce que je le lisais avec un copain qui a eu une panne de lecture et j’avoue que je n’étais pas dans le mood non plus. Tout cela pour vous dire qu’un an plus tard alors que j’ai bien l’histoire en tête, je décide quand même de me le prendre en audio histoire de changer un peu et d’en profiter pendant les soirées foot ou jeux vidéo de mon chéri.

Par contre, si vous êtes une fille, évitez de l’écouter ou de le lire quand votre compagnon est à côté, cela peut créer des accidents et des réactions un peu extrêmes quand votre Prince Charmant vous sort gentiment : « On va se coucher? ». Je me suis tellement identifiée à certaines femmes qu’en fait j’en suis devenue insomniaque pendant la durée du livre (27 heures c’était cadeau).Alors évidemment, un homme qui vous dit que c’est mieux de dormir alors qu’on est vraiment happé dans l’intrigue, il se mange une remarque bien sentie à ce moment-là (mais il a l’habitude ne vous inquiétez pas).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :