Star Trek : New Generation

Titre Star Trek : New Generation
Diffusion Entre 1987 et 1994
Réalisateur Gene Roddenberry
Durée des épisodes 45 minutes
Acteurs principaux Patrick Stewart, Jonathan Frakes, Brent Spinner, Diana Muldaur, Gates Mc Fadden
Nombre de saisons 7
Visionné le Courant 2018
Dans le cadre de Se refaire les Star Trek

Résumé : Au XXIVe siècle, le vaisseau USS Enterprise (NCC-1701-D) explore l’univers. Il est commandé par un capitaine d’origine française, Jean-Luc Picard. L’équipage est notamment constitué du commandeur William T. Riker, de l’androïde Data, de Geordi La Forge, du Klingon Worf, etc.

Jean Luc Picard !

Un des capitaines les plus sérieux et les plus emblématiques (et évidemment des plus machos) de Star Trek ! Ça c’est du souvenir d’enfance les amis. Toute petite, pour moi, Patrick Stewart ÉTAIT le Capitaine Picard. Forcément, quand j’ai vu que c’était disponible sur Netflix, je me suis jetée dessus comme une fan enragée et bien entendu, je me suis refaite les 7 saisons en très peu de temps.

Comme toujours, j’ai adoré les histoires de Worf le Klingon dont je considère la vie comme une des plus belles aventures et que l’évolution du personnage est incroyable. Si vraiment vous voulez vous refaire cette série (et celle de Deep Space Nine), c’est vraiment sur ce personnage qu’il faut se concentrer. J’avais complètement oublié le passage des Borgs, que l’on retrouve dans un autre arc de la franchise mais pour moi, c’est un peu les Dalek de Doctor Who, ils font partie des paysages.

De quoi cela traite ?

C’est un peu plus guerrier que les autres. Nous ne sommes plus vraiment dans une optique d’exploration puisque nous restons plus ou moins dans les univers connus. Par contre, on parle beaucoup de Klingons, nous avons évidemment des clins d’oeils à la série Star Trek originale et surtout, tous les personnages sont menés par Picard qui, on le sent, les maintiens dans leur rôle constamment. C’est un homme un peu particulier : le vieux célibataire qui a été un séducteur avant, il considère son équipage comme ses enfants donc on a un petit côté paternel dans le traitement des officiers.

En bref, encore un monument de visionné et j’ai été ravi de les voir, même s’ils vieillissent un peu à leur rythme. Mais bon, c’est de bonne guerre et ils gardent un charme certain pour ma génération. On se prend vite à la vie du vaisseau et on aime voir les personnages évoluer ainsi que l’émergence de certains concepts et réflexions : surtout celles sur l’humanité avec le Commandeur Data qui a lui aussi bien évolué pendant ces 7 saisons. Je vous la conseille pour mémoire bien entendu. Et surtout, n’oubliez pas que la diplomatie est très importante. Même si parfois Picard doit tirer dans le tas 😉

Un commentaire sur “Star Trek : New Generation

Ajouter un commentaire

  1. Je prend le risque de faire baver de rage tous les trekkies de ce côté de la galaxie, mais à mes yeux, c’est la moins bonne des séries de la franchise. Ayant visionné quelques épisodes après-coups, j’ai eu le temps de comparer avec Voyager et Deep space nine, qui même si elles restent très faibles selon les standards actuels, n’en développent pas moins des trames riches, élargissant l’univers Star trek. Next generation reste pour moi ce qui se fait de moins intéressant dans le genre, avec des personnages caricaturaux au possible et des brassées d’épisodes ennuyeux au possible.
    Oui je sais, je retire mon maillot rouge et mon insigne en plastique de la Fédération, car clairement, j’ai adoré Discovery et détesté le Professeur Xavier 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :