Les douze rois de Sharakhaï

Auteur Bradley P. Baulieu
Saga Sharakhaï
Numéro de tome 1
Genre Fantasy
Maison d’édition Bragelonne
Nombre de pages 575
Obtenu le 3 Octobre 2017
Lu le 26 Septembre 2019
Dans le cadre de Tester une variante de la fantasy
En un mot De la fantasy orientalisante que j’ai beaucoup aimé
Une intrigue assez costaude tout de même
Vivement que je me procure la suite du coup !

Résumé : Dans les arènes de Sharakhaï, la perle ambrée du désert, Çeda combat tous les jours pour survivre. Comme de nombreux autres, elle espère la chute des douze Rois immortels qui dirigent la cité depuis des siècles. Des souverains cruels et tout-puissants qui ont peu à peu écrasé tout espoir de liberté, protégés par leur unité d’élite de guerrières et les terrifiants asirim, spectres enchaînés à eux par un sinistre pacte. Tout change lorsque Çeda ose braver leur autorité en sortant la sainte nuit de Beht Zha’ir, alors que les asirim hantent la ville. L’un d’eux, coiffé d’une couronne en or, murmure à la jeune fille des mots issus d’un passé oublié. Pourtant, elle les connaît. Elle les a lus dans un livre que lui a légué sa mère. Et le lien que Çeda découvre entre les secrets des tyrans et sa propre histoire pourrait bien changer le destin même de Sharakhaï…

Quand tu prends un livre en étant persuadée d’entendre le nom de Shakira dans le titre.

Imaginez moi maintenant en ayant en tête les titres de cette chanteuse pendant TOUT LE BOUQUIN ! Des fois, mes associations d’idées ne sont pas les plus heureuses mais cela ne m’a absolument pas empêchée d’entrer dans le roman. Et tant mieux parce que si l’intrigue n’est pas des plus originales (une orpheline qui se rend compte qu’elle a destin exceptionnel) elle est diablement efficace car nous sommes dans un univers où on ne peut faire confiance à personne. L’atmosphère de la ville de Sharakhaï est très oppressante et nous pousse à se terrer où à se rebeller.

Nous suivons Ceda dont nous ne savons pas vraiment ce qu’elle fait dans la vie. Elle enseigne l’escrime à des enfants, elle se bat comme gladiateur et a aussi des missions de courrier un peu illégal. On sait qu’on est dans une cité régie par 12 rois et qu’ils sont immortels à cause d’une histoire un peu bizarre. Ils sont défendus par une armée de femmes et parfois, des créatures hantent la ville pour emporter des âmes. Voilà pour l’ambiance, je vous laisse attaquer bien entendu le reste pour l’intrigue.

Une intrigue bien ficelée

Et franchement, elle est bien menée cette intrigue. L’auteur nous alterne des scènes d’action avec ce que j’appelle des flashback dirigés : en gros, l’auteur nous plante un flash-back pour nous expliquer une situation ou une réaction. Ainsi, quelques personnages ne comprennent pas ce qui se passe mais nous si. Et pourtant, on nage bien dans le flou parce  l’auteur filtre juste ce qu’il faut.

Cela transforme ce premier tome en un récit complètement addictif. J’ai adoré suivre les aventures de Ceda et je dois dire que j’attends le bon moment pour entamer la suite, entendez par là un moment où j’aurai toutes mes facultés de concentration. A bientôt dans le désert !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :