L’artefact

Auteur Jamie Sawyer
Saga Lazare en guerre
Numéro de tome 1
Genre Science – Fiction
Maison d’édition L’Atalante
Nombre de pages 426
Obtenu le 8 Novembre 2017
Lu le 20 Novembre 2019
Dans le cadre de Commencer une saga de SF
En un mot Et bien le Space Opéra pasforcément Space Opéra m’a fait du bien Surtout les grosses batailles.

Résumé : CAPITAINE CONRAD HARRIS : DÉCÉDÉ

Le voilà, le moment que je déteste.

Me réveiller, c’est toujours pire que mourir.

Et notre homme sait de quoi il parle ; il en a connu des missions suicides, incarné dans un « simulant », un clone aux capacités neurophysiologiques exceptionnelles. Ce n’est pas pour rien qu’on l’a surnommé Lazare, cet éternel ressuscité.

Son équipe de SimOps et lui sont les soldats d’élite de l’Alliance, engagés dans la guerre impitoyable de l’humanité contre les Krells. À qui d’autre confier la mission « Clef-de-voûte » ? Elle les entraînera en territoire ennemi, vers une station de recherche secrète chargée d’étudier un mystérieux artefact qui n’est ni krell ni humain.

Mais les meilleurs guerriers ne sont pas toujours préparés à ce qui les attend. Et Harris lui-même poursuit une autre quête qui le tourmente…

Vous vous souvenez de Avatar ?

Non, pas le maître du vent mais tout simplement le film de James Cameron où des soldats se transposaient dans des corps d’extraterrestres pour faire des mission diplomatico militaires. Vous voyez ? Et bien là c’est pareil mais dans juste des corps améliorés et c’est juste pour aller buter des extraterrestres qui pour une fois ressemblent à des sortes de poisson et qui sont plus fort que nous (avec un esprit de ruche et de la biotechnologie). On suit l’histoire de Conrad Harris, de son enfance à la mission actuelle qui est de trouver un artefact qui rend les gens dingues.

Et bien Lazare en guerre, c’est ça. Donc si vous avez aimé Avatar, vous pouvez vous dire que ce type de romans va vous plaire. Si vous avez aimé aussi la saga De Haut Bord de H. Paul Honsiger, cela va vous plaire aussi figurez-vous.  Pareil si vous aimez la guerre, les batailles et l’esprit de corps des marines mais dans l’espace. Et j’avoue que je ne m’y attendais pas plus que cela, un roman aussi militarisé. Mais cela m’a fait du bien.

L’art de se détendre avec un petit fond de réflexion sur la langue.

Alors, autant vous dire que, vu que j’ai déjà toute la saga dans la PAL, je vais garder ces petits bijoux pour les week end de surchauffe. Déjà parce que j’aime bien l’écriture dans le sens où on alterne les scènes d’action avec les flashbacks qui expliquent un peu les relations entre les membres de l’unité. Et même si à la fin du premier tome on ne comprend encore pas toutes les connexions, l’auteur fait tout pour que nous ayons ce sentiment d’appartenance à ce groupe, et surtout que nous prenions Conrad pour un modèle avec ses défauts.

Enfin, on ne parle pas uniquement de batailles dans ces romans. On parle aussi du syndrome post traumatiques, des batailles politiques, de l’évolution économique des différentes puissances en place, de la guerre aussi. Bref, même si c’est un livre d’action, on a notre comptant de réflexion et je dois dire que c’est un roman très complet. Je vous dis à bientôt pour le prochain tome. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :