La croix de feu

AuteurDiana Gabaldon
SagaLe cercle de Pierre
Numéro de tome5
GenreAventure, Histoire
Maison d’éditionAudible studios
Nombre de pages1010 pages
Obtenu le30 Octobre 2019
Lu le7 Novembre 2019
Dans le cadre deGagner mon avance dans la saga
En un motToujours un plaisir de retrouver cet univers

Résumé : 1771. La guerre d’indépendance américaine approche. Claire, exilée au Nouveau Monde, l’a lu dans ses livres d’histoire et Jamie Fraser, son époux, est bien placé pour savoir que ses prédictions se réalisent toujours. Et pour cause… Née au début du XXe siècle, Claire Beauchamp-Randall a servi comme infirmière dans les rangs de l’armée anglaise pendant la Seconde Guerre mondiale avant de se retrouver projetée au coeur des Highlands à une époque – 1743 – où les seuls Anglais présents en Ecosse étaient les soldats et officiers de l’armée du roi Georges. Epouse, mère et chirurgienne, Claire est toujours liée à Jamie, son Highlander, par une folle passion, et a retrouvé sa fille Brianna, qui, elle aussi, a su passer à travers les mailles du temps. Leur bonheur serait donc complet si elle ne savait ce que l’avenir leur réserve : la révolution américaine est en marche, lourde de périls. Quant à Brianna, elle a découvert dans une vieille gazette l’avis de décès d’un James Fraser et d’une Claire Beauchamp, brûlés dans l’explosion de leur maison le 29 janvier 1776. C’est pour cette raison qu’elle a décidé de quitter l’univers des Beatles et du Coca-Cola. Pour tenter, à son tour, de récrire l’avenir…

Afin de ne pas être en retard dans les séries.

Et oui, je suis une fainéante dans l’âme en ne lisant un tome que lorsque je sais qu’une saison va débarquer sur mes crans. Et puis, le Cercle de Pierre, c’est une lecture que j’aime beaucoup faire en hiver. Jamie et Claire est un couple que j’aime beaucoup suivre car maintenant, il fait partie de mon quotidien. J’aime prendre régulièrement de leurs nouvelles et je sais qu’ils partaient pour faire une milice pour le gouverneur.

Comme toujours, leur quotidien n’est absolument pas monotone. Que ceux qui pensent que la cinquantaine est une période de calme et de sédentarisation pour nos héros se mettent le doigt dans l’œil. Il leur arrive une tonne de choses incroyables. Et leur amour est toujours aussi vivace. J’avoue que j’ai très envie de mes amours ressemblent au leur dans une belle dizaine d’années.

On découvre tout de même avec émerveillement la vie des colons.

L’intérêt incroyable de cette saga est enfin de découvrir  la vie quotidienne des colons. Cela me passionne de voir cette vie en commun, ces menus toujours aussi différents, les modes de fabrication, les différentes croyances, les différentes coutumes, le rituel du courrier mais aussi la rareté des livres, les journaux intimes, les chansons à apprendre et à transcrire.

En bref, je continuerai bien entendu cette saga chouchou. Peut-être l’hiver prochain, peut-être l’été, je ne sais pas encore. J’avoue attendre le prochain courrier qui me permettra d’avoir des nouvelles de cette grande famille.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :