Que le diable l'emporte

AuteurAnonyme
SagaLe Bourbon Kid
Numéro de tome7
GenreThriller, Fantastique
Maison d’éditionSonatine
Nombre de pages400
Obtenu le26 Septembre 2019
Lu le3 Janvier 2020
Dans le cadre deEtre à jour dans ma saga chouchou
En un motJ’ai ri, et j’ai pleuré
Cela part dans tous les sens

Résumé : Vous êtes bien-pensant ? Conformiste ? Poli, honnête et respectable ? Vous voulez le rester ? N’ouvrez jamais ce livre. Tout le monde pensait que le tueur le plus impitoyable que la Terre ait jamais portée était mort. Et bien non. Le Bourbon Kid est bel et bien vivant. Ce qui est une très mauvaise nouvelle. Pour tout le monde, mais surtout pour lui. Plutôt que de profiter d’une paisible retraite plus ou moins méritée, notre homme va en effet devoir régler quelques dettes. Avec à ses trousses toutes les bonnes et les mauvaises âmes de ce monde, le Kid a la très mauvaise idée de se réfugier dans un monastère où sommeillent de sombres secrets. S’il a l’habitude d’affronter des vampires, des bikers, des ninjas, des policiers assermentés et autres créatures de l’enfer, faire face à un moine fou et des nonnes psychotiques est une autre paire de manches.

Un concentré d’humour dans un festival d’action.

J’attendais la nouvelle année pour me mettre à jour dans la saga du Bourbon Kid. C’est vraiment la série de livres qui me ravit le plus car certaines scènes sont extrêmement dures et gore. Au moment où vous allez le lire, vous commencerez à fermer les yeux de peur de voir un évènement horrible et affreux. Et voilà que l’auteur vous balance une vanne ou une image qui va vous faire éclater de rire. Résultat des course, vous avez lu une scène gore en étant pris d’un fou rire. Et c’est un des grands charmes de cette saga et un tour de force incroyable d’Anonyme.

Autant vous dire que ce tome est passé très vite et que j’ai eu du mal à reprendre mon souffle. J’ai eu du mal à arrêter ma lecture. Or, à 7 tomes de la série, on peut se demander raisonnablement si un de plus peut apporter quelque chose à l’ensemble…

La fin du Bourbon ?

Et bien figurez vous que oui, ce septième tome innove encore. C’est une avalanche de révélations qui va vous faire cogiter sur absolument tous les livres de la saga. Au point que je me demande si cela ne va pas être le dernier. Or, je n’ai pas envie du tout que cette série s’achève car j’aime suivre les Dead Hunters. J’aime les réplique de Jazz. Et je suis persuadée qu’il y a encore tellement de choses à découvrir dedans.

En bref, j’ai pris un énorme plaisir à suivre cette aventure (et en audio c’est encore mille fois mieux). J’ai ri, j’ai pleuré. J’ai frémis. J’ai râlé contre Sanchez. J’ai imaginé des scènes que je ne pensais pas possible. Je n’ai qu’une hâte : prendre mon billet pour Santa Mondega boire un coup avec mes potes parce que si tu fais partie de ce cercle, tu sais que s’il t’arrive quelque chose, tu auras tout un groupe pour te défendre ou à défaut te venger.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :