L'âme du mal

AuteurMaxime Chattam
SagaLa trilogie du mal
Numéro de tome1
GenreThriller
Maison d’éditionPocket
Nombre de pages517
Obtenu le20 Octobre 2012
Lu le24 Août 2013 Relecture : 12 Janvier 2020
Dans le cadre deRelire un premier tome assez glaçant
En un motL’expérience audio avec Hervé Lavigne était au top
Une relecture qui m’a fait le même effet

Résumé : Pas plus que sa jeune acolyte, le profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d’outre-tombe. Fût-il le bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d’une secte? Pure sauvagerie ou magie noire?

Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu’on lui a enseigné. S’immerger complètement dans la psychologie d’un monstre, le comprendre afin de prévoir ses crimes, devenir son double, tels sont les moindres risques de son métier. Peut-on impunément prêter son âme au mal?

Quand Maxime Chattam décide de se renseigner sur des tueurs en série …

L’âme du mal, je l’avais l il y a des années mais le roman m’était un peu passée au-dessus. Pourquoi ?  Je pense que je n’avais pas assez lu de thriller français bien effrayants. Ma véritable découverte avec Maxime Chattam a été avec sa saga Autre Monde et où j’ai pu apprécier son côté… Comment dire ? Pédagogique. Ayant vu d’autres séries et ayant lu beaucoup d’autres thrillers, je me suis dit que de relire l’âme du mal pourrait me faire du bien avant de poursuivre sur les autres tomes.

Et effectivement, je pense que c’est l’un des ouvrages sur les tueurs en série, même de fiction, que je possède, qui décrit le mieux le profiling. Vous voyez la série Manhunters ? Et bien Maxime Chattam l’a fait des années avant dans ce livre. Et du fait que j’ai plus de vécu culturel sur ce sujet m’a permis de mieux l’apprécier.

Un roman glaçant mais totalement addictif.

L’âme du mal raconte l’histoire d’un tueur en série qui se fait tuer par un ex agent du FBI, Joshua,  alors qu’il allait couper les avants bras de Juliette. Or, un an plus tard, une autre série de meurtres identiques se produisent. Comment est-ce possible ? L’auteur nous montre les réactions de Juliette qui sort à peine de dépression suite aux évènements. Mais aussi le processus de profiling de notre enquêteur qui doit de nouveau revoir son dossier. On y voit les pressions de la population et des politiques qui vont polluer l’enquête.

En bref, cette fois ci, il est clair que je vais poursuivre cette saga. J’ai apprécié chaque moment de cette relecture. Maxime Chattam a une écriture très fluide qui est très agréable de lire. Quant à sa culture criminalistique, je suis à la fois impressionnée et effrayée car techniquement, il peut commettre le meurtre parfait….

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :