L’appel des quarante

AuteurSandrine Alexie
SagaLa rose de Djam
Numéro de tome1
GenreFantasy, Historique
Maison d’éditionL’atalante
Nombre de pages351
Obtenu le24 Octobre 2019
Lu le19 Janvier 2020
Dans le cadre deCraquer pour une sortie de l’Atalante
En un motLa couverture est sublime
Il faut un petit temps d’adaptation avec l’héroïne

Résumé : L’histoire de la Rose de Djam, ou comment la coupe qui détenait tous les secrets de l’univers fut perdue et retrouvée, est un volet de la longue histoire des Quarante, lequel commença dans un château syrien tenu par des seigneurs normands, où vivait la plus improbable des créatures terrestres qu’on pouvait charger de cette mission : Sibylle de Terra Nuova.

Un retour vers le monde des Croisés

En prenant ce titre au détours d’une promotion numérique, je m’attendais à de la fantasy initiatique classique avec une héroïne féminine. Ma surprise fut décuplée en pleine période où les Francs avaient des forteresses en Terrain Sainte et quitte à passer pour une inculte : je ne savais pas du tout qu’on avait à ce point colonisé cette partie du monde.

Rien que sur cette idée, je me suis donc sentie emballée de découvrir grâce à ce premier tome des choses historiques que j’ignorais. Dans le même ordre d’esprit, nous avons affaire à une jeune fille mais qui a déjà roulé sa bosse car elle est maîtresse de fort et déjà veuve. Elle doit se remarier avec un mercenaire tout simplement parce qu’elle n’a pas le choix et fait son maximum pour réussi sa quête.

Etre bien tout simplement à la croisée des religions.

Autant vous dire que dans le monde du Moyen Age, elle galère sévère et on se rend compte très vite de la difficulté d’être une femme en Orient et surtout, que ce n’est pas parce qu’on est dans un milieu musulman mais justement parce qu’on est dans un univers chrétien. Ce qui m’amène au deuxième coup de cœur de ce premier tome : le savant mélange des religions.

Et là, c’est un message pour notre époque actuelle. Alors certes, il y avait une guerre religieuse pour savoir qui allait récupérer Jérusalem, on reste bien sur du basique. Mais au niveau du peuple, on a tout de même un respect relatif mais mutuel des religions qui est un peu plus prononcé qu’actuellement. Et je fois dire que ce bouillon de culture donne un réel plus à ce premier tome. Il faut vite que je me procure la suite afin de me repaître de cet univers mais aussi de l’histoire de ces personnages.

2 commentaires sur “L’appel des quarante

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :