Les contes de Terremer

TitreLes contes de Terremer
Date de sortie2006
Réalisateur Gorō Miyazaki
Durée116 mn
Visionné leDepuis quelques temps. Revisionnage le 1 Avril
Dans le cadre deSe gaver des studios Ghibli

Résumé : L’histoire se déroule à Terremer, un monde imaginaire peuplé d’êtres humains et de dragons.

Le prince Arren, un adolescent en quête d’identité, fuit son château et erre dans la campagne après avoir tué son père. Il rencontrera Épervier, la jeune Therru ainsi qu’un terrible sorcier. Arren découvre progressivement comment dépasser ses peurs et s’affirmer.

Un anime qui montre que tout le monde a une facette cachée

Les contes de Terremer s’ouvrent sur le Prince Arren qui assassine son père, le roi, qui revient d’une réunion qui annonce que la magie va mal. Le Prince s’enfuit et est sauvé par un individu un peu errant nommé Epervier. Cet homme l’emmène chez une de ses amies qui elle aussi a recueilli une jeune femme du nom de Terru. On se rend vite compte que cet homme est un archimage et qu’il a un sorcier comme ennemi. Apparemment, son ami était une sorcière aussi. Quant à Arren, ce qui l’a poussé à assassiner son père, c’est son ombre qui a pris le dessus sur lui.

La première chose qui frappe, c’est la dualité dans chaque personnage : ce qu’il montre aux gens et ce qu’il est réellement. Il y a aussi les facettes de soi même qu’on cherche à ignorer. C’est assez rare pour être noté alors je vous dit : la majorité de ces personnages sont façonnés en oignon : chacun ont un côté très sombre, ont un côté caché. Chacun a un passé assez fou et sous une apparence assez simple, histoire que tout le monde comprenne, chaque protagoniste est un personnage très fouillé. Et tout ce monde évolue ainsi dans une intrigue assez simple : un méchant sorcier veut tuer l’archimage alors que le monde de la magie s’effrite.

Pour vivre, il faut accepter de mourir.

Mais pourquoi est il aussi méchant vous allez me dire. Et bien pour une fois, il ne veut pas anéantir le monde. Ce sorcier pille la magie parce qu’elle a peur de vieillir et de mourir. Pareil, Arren qui est du côté des gentils, s’il a tué son père, c’est parce qu’il était contrôlé par son ombre et s’il en est arrivé là, c’est parce qu’il avait peur de mourir. C’est un peu comme un carpe diem et c’est vrai que cela fait du bien.

En effet, l’archimage va errer un peu partout mais il prend le temps de voyager, d’observer le monde, de voir et d’aider les gens. Ainsi, il est en paix. De même, le Prince est malheureux dans son palais alors qu’il est entouré de personnes aimantes mais la situation du royaume est toute pourrie donc il est très anxieux. Par contre, quand il va travailler la Terre, il profite de la vie et n’a pas de crises maléfiques. Le sorcier, lui va faire du mal autours de lui car il refuse de vieillir mais s’il ne vit pas, il n’est pas heureux. Ici, on nous montre que la vie est précieuse parce qu’elle a une fin. Et qu’il faut assumer le bon comme le mauvais pour être en paix.

En bref, un anime que je conseille comme toujours. Même à l’orée de l’adolescence, il fait toujours mouche. Et c’est cela qui est cool avec les studios Ghibli.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :