Lecteurs Nés

AuteurJim C. Hines
SagaMagie Ex Libris
Numéro de tome2
GenreFantasy urbaine
Maison d’éditionL’atalante
Nombre de pages360
Obtenu le15 Novembre 2019
Lu le7 Mai 2020
Dans le cadre dePoursuivre une chouette saga
En un motJ’ai ma liste de livres à lire qui a considérablement augmenté par sa faute
Un tome tout aussi exaltant
Des scènes d’action incroyable
Il y a une araignée de feu !

Résumé : Isaac Vainio est un bibliomancien. Membre de Die Zwelf Portenaere, les Douze Gardiens des Portes, une organisation secrète fondée par Johannes Gutenberg, il dispose d’une magie très particulière : il peut puiser à volonté dans les livres et en tirer n’importe quel objet du récit, ce qui n’est pas sans intérêt quand les Gardiens l’envoient sur le terrain combattre les menaces magiques guettant la Terre.

Or Isaac est un vrai fan de science-fiction et de fantasy… Désormais Isaac n’est plus relégué comme catalogueur et a accompli son rêve : il est devenu chercheur au service des Gardiens pour lesquels il explore les secrets de la magie, en partenariat (étroit) avec la dryade Lena Greenwood. En principe, les Gardiens maintiennent le statu quo entre les humains et les différentes créatures d’essence magique qui vivent dans les coulisses de la société.

Mais Isaac n’est pas fait pour appliquer strictement les consignes ; il accepte de venir en aide à une meute de loups-garous rendus très inquiets par le meurtre d’un wendigo dans les bois environnants. Dès qu’Isaac et Lena s’intéressent à l’affaire, l’arbre qui abrite l’essence de la dryade est attaqué par une myriade d’insectes extrêmement résistants et dotés d’une forme

Et si on parlait de lecture numérique ?

Lecteurs nés est le deuxième volet de Magie Ex Libris. Cette saga de fantasy urbaine a un univers absolument dingue. Imaginez que par le pouvoir de l’imprimerie, vous pouviez extraire n’importe quoi de votre livre. Et que plus les gens lisent un livre, plus l’imaginaire collectif façonne cette image, cet objet magique. Gutenberg a  ainsi formé et recruté des personnes dont l’imagination permet ou non d’extraire ces objets. On constitue aussi, évidemment, des catalogues d’objets extrayables par ces mages. Pour le extractions impromptues, des créatures magiques sont venues dans le monde : dryades, loups garous, vampires, qui changeront selon le roman dont ils sont tirés. J’ai lu le premier tome sur ma liseuse et je me demandais : mains internet ? Les liseuses ? Ça marche ou pas ?

L’auteur a pensé à cette question, je vous rassure, car nous avons une apprentie mage qui peut extraire des choses de sa liseuse électronique et de son téléphone portable. Notre héros tente donc d’apprendre cet art et n’y arrive pas. L’auteur sous-entend quelque chose de très juste à ce sujet. La magie issue d’une liseuse électronique ne vient que d’un mage qui croit au pouvoir d’une liseuse et cela fait écho je trouve au débat actuel entre les fans de livres et les fans de liseuse et qui fut sûrement le même lors des premiers livres imprimés. On s’attache trop au support. Le plus important, c’est surtout la magie du récit. Là est le pouvoir. Le support papier et le support numérique : c’est bien cela ! Un support : Ni plus ni moins. Il suffit de maîtriser un outil.

Une suite digne de son premier tome.

Ce deuxième tome de Magie Ex Libris est tout aussi passionnant que le premier. Nous enquêtons sur le meurtre d’un wendigo, ce qui aboutit à la découverte d’une autre organisation magique sur le livre que celle faite par Gutenberg. On se rend compte ainsi qu’i n’a rien inventé du tout et qu’il a plutôt écrasé les anciennes organisations et empêché les nouvelles pour prendre leur essor. Si par magie vous faites une petite analogie avec la religion chrétienne, je prendrai un air faussement surpris. Concernant notre héros, même s’il est intègre et très doué, c’est un libre penseur aussi il est constamment menacé d’être viré : autrement dit, privé de sa mémoire et de ses pouvoirs et effacé de la mémoire des autres.

En bref, que vous dire encore de ce livre ? Il fait constamment référence à d’autres œuvres du monde de l’imaginaire et croyez-moi, vous aurez envie de tous les lire ou de les relire. Alors, armez-vous d’un bloc note pour prendre les titres de vos futures lectures. Et c’est vraiment ça que j’aime dans cette saga. Elle vous donne envie de la lire, certes, mais elle vous donne envie de lire pleins d’autres romans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :