Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu

AuteurKarim Berrouka
SagaCelle qui n’avait pas peur de Cthulhu
Numéro de tome 
Genre 
Maison d’éditionActu Sf
Nombre de pages412
Obtenu le22 Mars 2018
Lu le3 Mai 2020
Dans le cadre deEnvie de s’éclater en lecture
En un motJ’adore le travail de cet auteur
Il a la capacité de me faire bosser mes références littéraires en m’amusant
Et il a un sérieux don de l’humour et de la scène d’action

Résumé : Qu’est-ce qui est vert, pèse 120 000 tonnes, pue la vase, n’a pas vu le ciel bleu depuis quarante siècles et s’apprête à dévaster le monde ? Ingrid n’en a aucune idée. Et elle s’en fout. Autant dire que lorsque des hurluberlus lui annoncent qu’elle est le Centre du pentacle et que la résurrection de Cthulhu est proche, ça la laisse de marbre. Jusqu’à ce que les entités cosmiques frappent à sa porte… Après avoir réalisé une étude sociologique des fées (Fées, weed et guillotines, prix Elbakin.net) et converti les zombies au pogo (Le Club des punks contre l’apocalypse zombie, prix Julia Verlanger), Karim Berrouka revient pour relever un terrible défi : convaincre Ingrid d’aller éclater du Grand Ancien pour sauver l’humanité.

Le plaisir de lire un petit Karim Berrouka.

Karim Berrouka est un de mes auteurs chouchous de l’imaginaire. Il arrive à vous mettre une intrigue de fou, une mythologie empruntée ou inventée, des références à vous donner envie de lire 15 livres supplémentaires de l’action à gogo, des dialogues punchies et des titres qui vous mettent en joie. Tout cela dans moins de 500 pages dans un one shot et il n’a même pas donné l’impression d’avoir bossé avec ça. Et pourtant, chaque mot semble pesé, il n’y a absolument rien à enlever dans ce bouquin.

On suit les aventures d’Ingrid (ça tombe bien, on a le même prénom) qui est une jeune parisienne qui vogue d’emplois précaires par agence d’interim mais qui le prend bien. Sauf qu’elle va apprendre un beau matin que c’est elle qui va devoir décider si Cthulhu doit vivre ou mourir. Mais qui est Cthulhu ? S’ensuit de grandes aventures où notre Ingrid va découvrir le monde de Lovecraft et surtout parcourir le monde . Autant vous dire que nous nous sommes faites plaisir dans cette aventure.

Et l’envie de lire pleins de petits Lovecraft.

Alors oui, si vous connaissez un peu l’univers de Lovecraft, vous serez comme un petit poisson dans l’eau (croupie). Mais si vous n’y connaissez rien, pas de panique car l’héroïne non plus. L’auteur va vous expliquer gentiment tout le long du récit et c’est super fluide. Donc j’ai pu remettre à jour mes connaissances et me donner envie allègrement de me refaire toute l’anthologie de Lovecraft. Alors la bonne nouvelle, c’est qu’il y a plus d’un an, je l’ai commandée car elle est en cour de fabrication. Par contre, mauvaise nouvelle à cause du Covid, je ne la recevrai pas avant la fin de l’année.

En bref, ce livre a eu deux effets. Tout d’abord, il m’a redonné envie de lire dans une période où l’envie était malheureusement partie. De plus, il m’a redonnée envie de me plonger dans l’univers de Lovecraft car mon anthologie sera sûrement livrée fin de cette année. Et rien que de savoir tout cela, cela me met en joie. Et c’est super cool. Encore une réussite pour Karim Berrouka qui allie culture fantastique et récit humoristique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :