Birds of prey

TitreBirds of prey
Date de sortie2020
RéalisateurCathy Yan
Durée109 mn
Acteurs principauxMargot Robbie
Mary Elizabeth Winstead
Jurnee Smollett-Bell
Rosie Perez
Chris Messina
Visionné leAvril 2020
Dans le cadre deVoir à la maison ce que j’ai loupé au ciné

Résumé : Après sa séparation d’avec le Joker, Harley Quinn décide de s’émanciper et de prendre son indépendance. Mais maintenant qu’elle n’est plus sous la protection du célèbre Clown Prince du Crime, Harley se rend compte que beaucoup de monde veut sa peau à Gotham City et qu’ils peuvent maintenant s’attaquer à elle sans risque de représailles. Parmi ses ennemis, Roman Sionis, le Masque noir, gérant narcissique et sadique d’un club de la ville, qui en veut particulièrement à Harley depuis qu’elle a brisé les jambes de son chauffeur.

Alors que Roman souhaite tuer Harley, cette dernière propose de lui rendre service et de retrouver pour lui la jeune Cassandra Cain, une orpheline ayant volé un diamant contenant la fortune d’une famille de mafieux ayant été abattue, les Bertinelli. Mais quand Harley retrouve Cassandra, elle se prend d’affection pour la jeune fille et la prend sous son aile.

De son côté, Renee Montoya, une détective de la ville, fait tout son possible pour faire arrêter Roman. Elle essaye de recruter Dinah Lance, le Canari noir, une chanteuse du night-club de Roman récemment promue au poste de chauffeur, comme taupe. Mais Dinah, qui cache des capacités méta-humaines, ne souhaite pas devenir une héroïne, ce chemin ayant causé la mort de sa mère quand elle était enfant.

Parallèlement, un mystérieux tueur armé d’une arbalète rôde dans Gotham City pour assassiner des mafieux et pourrait bien avoir un lien avec cette sombre affaire.

Vous savez ? Le film que j’ai pas vu au cinéma ?

Un énorme débat avait eu lieu entre mes deux adorables enfants : ma fille voulait regarder Birds of prey, mon fils Sonic. Nous les parents avons tiré à la courte paille pour savoir qui allait accompagner qui. J’ai dû donc attendre quelques mois pour regarder Birds of Prey car croyez-moi, dès qu’il fut disponible en location, je me le suis procuré ! Nous avons pu un soir regarder l’histoire d’Harley Quinn qui s’est séparée du Joker et donc qui se fait poursuivre par tous les mecs de la ville. Elle rencontre un groupe de nanas qui sont dans la même qu’elle et elles vont se battre pour acquérir leur liberté.

Alors non, ce n’est pas le film de l’année. Je n’ai pas eu de gros coups de cœur et je pense que ce n’est pas tant que cela dû au film. Déjà, j’ai été frustrée de ne pas le voir au cinéma. Ainsi, je pense qu’une partie de moi a boudé cet état de fait. Ensuite, on l’a vu en plein COVID donc non, je n’étais clairement pas dans un environnement propice à se détendre.

Et bien c’était pas si mal !

Mais oui, ce n’est pas parce que c’était un film de filles qu’il était moins bon. Car il y a pleins de messages de sororités là dedans et c’était cool. Tout d’abord, on a tendance à identifier Harley Quinn au Joker. Ici, il n’est jamais mentionné. Il n’intervient pas dans le film. Ensuite, Harley Quinn se voit sans arrêt sollicitée par des hommes car étant célibataire, il est évident pour la ville qu’elle doit se recaser. Harley Quinn montre par ce film que les femmes n’ont pas besoin de soutien des hommes pour vivre et se protéger.

Ensuite, elle montre qu’on peut se soutenir entre gemmes comme on peut se soutenir entre femmes comme on peut faire cavalier seule. On peut avoir aussi de l’affection pour un homme sans avoir de tension sexuelle non plus. On peut avoir de la sympathie pour des enfants sans avoir le désir d’être mère. Ce sont des messages là que je trouve très cool à mettre devant nous et dans un film d’action. J’aime beaucoup l’esprit de ce film et je le regarderai de nouveau quand mon moral sera plus au top.

3 commentaires sur “Birds of prey

Ajouter un commentaire

  1. Celui-ci, je n’en attendais rien du tout, étant même prêt à l’abandonner au premier faux-pas. Eh bien ma foi, comme tu l’écris, ce n’est pas le film de l’année, il n’y a rien d’original et toutes les scènes sont convenues, mais comme avec Shazam, le film fait le job, et l’humour à gros sabots fonctionne très bien avec moi sur ce coup. Plutôt que de tenter de copier Marvel avec un univers étendu de films mal foutus, DC devrait se concentrer sur des projets comme celui-ci, marrants et sans prétention, bien ficelés.

    Aimé par 1 personne

    1. Tout à fait d’accord. Il faut qu’ils travaillent sur leur identité cinématographique. Car les histoires DC sont bonnes. Il faut qu’ils arrivent à faire des films j’ai presque envie de dire sérieux. Mais ce n’est pas le mot. Des films qui représentent vraiment ce qu’ils sont. Tu vois ce que je veux dire ?

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :