La désolation

AuteurPierre Bordage
SagaArkane
Numéro de tome1
GenreFantasy
Maison d’éditionBragelonne
Nombre de pages426
Obtenu le22 Mai 2020
Lu le22 Mai 2020
Dans le cadre deMa lecture commune avec le Museau
En un motCa faisait bien longtemps que je n’avais pas lu un Pierre Bordage
Et cela m’a bien fait plaisir Vivement la suite !

Résumé : Arkane : une ville labyrinthique, bâtie selon la légende par sept maisons toutes-puissantes, et dont les luxueux niveaux supérieurs sont occupés par un pouvoir corrompu. Là, ont cours intrigues incessantes, empoisonnements, meurtres, magie noire et décadence. Après le massacre de son clan, Oziel, fille de la maison du Drac, s’enfuit des Hauts de la ville. Elle espère gagner les Fonds afin de rejoindre son frère condamné, et de lever une armée parmi les prisonniers du terrible bagne dans les profondeurs de la cité. Oziel rencontrera sur son chemin Renn, un apprenti-enchanteur de pierre, et Orik, guerrier venu d’une lointaine contrée…

Le museau m’a dit qu’elle avait trop envie de le lire donc forcément…

Il faut dire qu’une duologie de Pierre Bordage, c’est assez difficile de dire non. Donc j’ai dit oui sans lire le résumé (sinon c’est pas fun). Le livre commence par le massacre d’une famille noble dont une seule s’en sort : Oziel. Elle est belle, elle est très courtisée et c’est ce qui lui sauve la vie car elle est convoitée par un autre nobliau qui a envie de la violer jusqu’à la lie. Elle parvient à s’enfuir parce que c’est une débrouillarde et s’inocule un virus qui va lui supprimer toute beauté et quasiment tout espoir de vie  normale (notre équivalent magique de la lèpre si vous voulez) pour retrouver son frère qui a été banni dans les bas-fonds. On suit dans ce roman toute sa descente aux enfers, ses rencontres et autres aventures dont la rencontre de deux garçons : Renn et Orik qui se retrouvent embarqués dans l’aventure, plus ou moins contre leur gré.

Est-ce que c’est un livre de fantasy classique ? Oui, on peut dire cela. Cela reprend un schéma assez classique dans la construction de l’histoire même si j’attends de voir le tome 2 parce que cette histoire d’héroïne qui n’est en fait qu’un messager… J’attends quand même de voir le frère si vous voyez ce que je veux dire. Et puis cette ville en deux plateaux, c’est assez bizarre pour me titiller.

Pierre Bordage, un auteur qu’on ne présente plus

En fait, ce qui me fait douter un peu du côté classique de l’histoire, c’est l’auteur. Ce n’est pas mon premier livre de Pierre Bordage et je peux vous dire déjà quelques petites choses. Déjà il écrit beaucoup. Ensuite, cela a été une de mes premières lectures numérique. Il écrit très bien et c’est de la belle écriture. Il évolue autant dans la Science-Fiction que dans la fantasy donc autant vous dire qu’il connaît parfaitement les codes de l’imaginaire. Vous le voyez venir ? Parce que moi si ! S’il écrit un tome assez classique qui correspond bien aux codes du genre, certes, cela vous permet de vous poser dans un schéma et apprécier l’histoire et l’écriture. Mais il est capable de vous bousculer tout cela au détour du tome 2.

Vous savez ? Ce tome que je dois lire bientôt avec mes deux copines ? Et puisqu’on ne me m’y reprendra plus avec cet auteur, je préfère ne pas vous affirmer haut et fort que c’est un livre pas très surprenant. Car il l’est dans les détails et il peut très bien tout basculer vos codes dans la deuxième partie. Je vous dis à bientôt pour la suite les amis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :