L’Aigle de la Légion

AuteurSimon Scarrow
SagaLes Aigles de l’Empire
Numéro de tome1
GenreHistorique
Maison d’éditionBragelonne
Nombre de pages360
Obtenu le1 Avril 2020
Lu le2 Juin 2020
Dans le cadre deLire mes nouveaux achats
En un motL’histoire est à la limite du cliché Mais l’auteur s’en sort bien quand même. A voir dans un tome 2 ?

Résumé :

Germanie, 42 après J.-C.

Rude, brutale et impitoyable : c’est la vie que découvre Cato, jeune recrue de la deuxième légion romaine. Et malgré ses relations en haut lieu, il aurait bien besoin d’un allié – car il a été promu au-dessus de ses pairs sur ordre de l’empereur, ce qui lui vaut l’inimitié de ses compagnons d’armes.

Or il gagne vite le respect de son centurion, Macro, un soldat aguerri, aussi fruste que Cato est vif d’esprit et cultivé. Tout les sépare, pourtant ils comprennent bientôt qu’ils ont beaucoup à apprendre l’un de l’autre.

La campagne sanglante de Bretagne marque pour eux le début d’une amitié durable. Mais tandis qu’ils entreprennent une dangereuse mission pour déjouer un complot contre l’empereur, ils se retrouvent entraînés dans une lutte désespérée pour leur survie…

Gare à la Légion !

L’aigle de la légion, le premier tome d’une saga. Pourquoi je l’ai pris ? Une promo obscure sur l’Emaginaire et je dois dire que je ne me suis pas tant plantée que cela. Ce n’est pas un livre de Fifou mais il est plutôt bien écrit. Je pensais qu’on allait avoir de la stratégie militaire à la romaine et c’est un petit peu vrai enfin de compte. Nous suivons le destin de deux hommes qui vivent dans deux plans de carrière séparés mais atypiques quand même. Le premier, Macro est un peu un équivalent d’un centurion parvenu : il a grimpé les échelons et se retrouve au commandement d’une unité. Il découvre par là qu’il doit faire pas mal d’administratif ce qui est un peu compliqué pour lui car il n’a pas du tout été formé à cela. Il tente de faire illusion pour ce côté-là, sans gâcher son esprit de stratégie militaire.

D’un autre côté, il se coltine Cato, une jeune recrue qui ne connaît rien à l’armée mais qui est propulsé au rang de centurion : une décision un peu arbitraire de l’Empereur on va dire. Il n’est pas un noble mais un fils d’esclave affranchi. L’avantage pour lui : il connaît tout de l’administratif et de la cour de l’Empereur mais que dalle en maniement des armes et en stratégie militaire.

Et c’est ainsi que deux univers s’opposent et s’attire.

L’auteur ayant bien montré pendant quelques chapitres à quel point ces deux hommes sont différents va les réunir. Ce qui est bien là-dedans c’est que nous n’aurons pas de grandes scènes d’opposition puisque Macro va vite prendre le petit Cato sous son aile et on aura là une relation de frères qui va se développer. C’est assez chouette et l’intrigue militaro politique n’est certes pas super développée mais elle tient quand même la route.

En bref, on découvre  un peu la vie dans les camps, la gestion militaire à la romaine et quelques petites intrigues par ci par là. C’est très sympa mais j’avoue ne pas savoir si je poursuivrai l’aventure. Peut-être s’il y a une autre promo qui traine mais ce n’est clairement pas un livre qui m’a titillée plus que cela. A lire pendant les vacances ou un week end.

Un commentaire sur “L’Aigle de la Légion

Ajouter un commentaire

Répondre à Les Mots de Mahault Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :